Marchés

Des jouets étonnants, beaux et... écolos

|

Tendance - L'offre de jeux intégrant la notion d'environnement se développe. Écoconçus ou destinés à éveiller l'intérêt des enfants pour la nature, ils doivent aussi être attirants et ludiques.

Industrie largement mondialisée, le jouet ne pouvait guère faire l'économie d'une ré-flexion sur une production « responsable ». En février, les allées de l'American International Toy Fair à New York ont fait la part belle à une offre d'un nouveau genre. « Nous avons vu beaucoup de fournisseurs qui travaillaient sur la récupération, dont des bijoux faits de restes de plastique ou des dînettes réalisées avec des contenants récupérés », confirme Françoise Vernet, directrice du marketing de Nature et Découvertes. L'enseigne a déjà introduit, dans son assortiment, des frisbees et des Yo-yo en plastique recyclé (produits par Le Comptoir du Recyclage).Responsable des Éditions Bioviva, pionnières du jouet écologique, Olivier Mercier prévient : « Sur le marché, on voit arriver beaucoup de produits qui se donnent un vernis environnemental mais qui sont fabriqués en Chine dans des conditions discutables et dont l'importation consomme des tonnes de pétrole ».

Pour l'heure, en France, les jouets à connotation développement durable sont essentiellement imaginés et produits par de petites sociétés. Elles travaillent à la fois sur le contenu - favoriser la découverte des merveilles de la nature et susciter l'envie de les préserver - et la conception. Les Éditions Bioviva, créées en 1996, ont ainsi élaboré des produits entièrement recyclés, recyblables et imprimés avec des encres à base végétale. Le bois des pions est issu de forêts françaises certifiées PEFC, et les sacs pour jeton en coton biologique. Tous les jeux sont fabriqués en France.

 

Sensibiliser les enfants

Les Éditions Arplay se sont engagées depuis huit ans dans une démarche similaire. Elles éditent leurs propres jeux, comme le best-seller Rondins des Bois, et distribuent des jeux d'auteurs indépendants français ou allemands. Tous ont en commun de traiter des thèmes de la nature et de l'environnement et d'utiliser le plus possible des matériaux recyclés, du bois certifié et des encres végétales. Leur fabrication est française ou européenne. « Nous poussons nos fournisseurs à faire de l'écoconception, et ils ont compris que c'était important pour se différencier des grosses sociétés », indique Stéphane Daniel, gérant d'Arplay.

Spécialiste des jouets en bois (circuits, locomotives...), la marque suédoise Brio a pris l'engagement d'une gestion durable de son activité. L'origine des matières premières est rigoureusement vérifiée, et la marque planche actuellement sur la certification FSC de ses jouets en bois. Elle développe aussi le remplacement des piles traditionnelles par des batteries rechargeables dans certains jouets.

Bien que leurs produits ne soient pas nécessairement estampillés développement durable, certaines marques s'attachent à proposer des jouets qui sensibilisent les enfants à la protection de la nature. Pour sa ligne d'animaux signés Augusta du Bay, Jemini collabore avec les scientifiques du National Geographic. « Nous commercialisons cette gamme depuis trois ans dans le monde entier, et son implantation se développe régulièrement », précise Thierry Berthoux, directeur général de Jemini.

Autre artefact qui a enregistré de bonnes ventes pour Noël 2007, l'ÉcoSphère se présente comme un véritable biotope enfermé dans une bulle de verre. « Vis- à-vis des enfants, ce produit a un rôle pédagogique formidable, parce qu'il leur montre comment un écosystème peut se développer correctement à partir du moment où l'on respecte ses équilibres », commente Marc Peltier, dirigeant d'ÉcoSphère France.

 

Éviter l'alarmisme

Dans cet esprit « compréhension des phénomènes naturels », Françoise Vernet témoigne de l'engouement, à Noël, de la thématique autour des énergies renouvelables. Éoliennes et véhicules solaires à construire et autre jeu de plateau Solix ont ainsi trouvé preneurs chez Nature et Découvertes.

Que le jeu se limite à éveiller les enfants à la nature ou qu'il soit aussi écoconçu, l'aspect ludique ne doit pas être négligé. Les Éditions Bioviva ont imaginé des jeux de cartes abordables pour les plus jeunes (Les 7 Familles de la Nature). En 2007, elles ont aussi sorti Crok Crok Crok, un jeu de mémorisation drôle et simple qui a bien fonctionné. Du coup, elles poursuivent dans cette voie, avec de petits jeux amusants à la prise en main rapide. « Il faut faire simple et fun. Les premiers jeux écolos créés par les Allemands avaient souvent un ton alarmiste, et les consommateurs n'étaient pas prêts à recevoir ces informations », note Fanny Cherpe, chargée de communication de Bioviva. Et Françoise Vernet de conclure : « Idéalement, il faudrait que les jeux combinent les valeurs pédagogiques, environnementales, sociales, et correspondent aux codes des enfants. Il ne faut pas sous-estimer les sollicitations diverses auxquelles les plus jeunes sont soumis. » Il est vrai que les tentations sont multiples !

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter