Des outils dédiés pour un vendeur plus efficace

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Gagner en efficacité et recentrer le vendeur sur les fonctions clés de la vente étaient des tendances de fond sur les stands du Retail’s Big Show. En voici quelques exemples.

outils pour un vendeur plus efficace

Le retour de l’humain dans la distribution s’est traduit sur les stands du Retail’s Big Show par la présentation d’outils aux fonctionnalités élargies pour un vendeur plus efficace. Ainsi, les caisses deviennent protéiformes. Le logiciel de caisse peut désormais s’installer sur n’importe quel support, et, surtout, les fonctionnalités se multiplient.

Oracle Migros Tablette

La caisse couteau suisse

Le concept

Oracle a présenté une nouvelle caisse sous la marque Migros au format tablette. Elle est dotée de la dernière version de son logiciel (V16), conçue pour répondre aux besoins d’agilité des distributeurs avec un mode cloud et une interface simplifiée pour les équipes. La tablette a, elle, été créée pour un usage mobile. D’ailleurs, une fois la batterie à plat, le vendeur dispose de quinze minutes pour se brancher afin de ne pas perdre la transaction. Avec cet outil, il accède à l’ensemble des données liées au stock, peut gérer les opérations de click & collect, le CRM, l’e-commerce ou encaisser les articles.

L’intérêt

Tout faire depuis une seule tablette est la promesse d’Oracle. Le vendeur n’a pas à jongler entre les interfaces pour accéder aux informations. Et la solution étant en mode cloud, le logiciel sera toujours à jour.

Chez Oracle, c’est une tablette Micros endurcie qui peut se fixer à un pied. Pour Diebold Nixdorf, le modèle eXpress Self Check Out s’installe sur un mur. Verifone a, lui, « gonflé » son TPE avec Carbon pour aboutir sur une caisse qui intègre le TPE avec un double écran. Fujitsu exposait son modèle SCO Impulse couplé à un tapis RFID pour scanner les articles sans avoir à les sortir du panier. Pour Toshiba, les nouveautés ont cette année dépassé le stade de la caisse, pour se tourner vers des outils d’aide à la vente, comme Style Advisor ou Lift and Learn, qui permettent d’obtenir davantage d’informations sur les produits.

Fujitsu Montre Connectée

Une montre pour faciliter la communication

Le Concept

Tous les employés d’un magasin disposent d’une montre connectée qui permet de recevoir de l’information comme d’en envoyer. Par exemple, pour vérifier un prix, l’hôte de caisse appuie simplement sur un bouton, transmettant un message au personnel en rayon. La réponse est renvoyée par la même voie et arrive directement sur sa montre. Un temps précieux gagné… Autre scénario possible, la demande de la validation d’un responsable pour une opération : le superviseur reçoit une alerte et peut, à distance, débloquer la caisse ou signaler qu’il arrive.

L’intérêt

La montre connectée est un moyen de faire communiquer l’ensemble des équipes sans avoir à passer par le traditionnel appel au micro. Comme elle est interfacée avec la caisse, les usages sont très variés. Toutes sortes de communication sont possibles, avec des questions-réponses prédéfinies ou un usage du clavier virtuel.

Le règne de la data et de l’analytique

La data reste reine dans les discours, car c’est à partir d’elle que les distributeurs pourront actionner les bons leviers. En revanche, si, en 2016, les discours des éditeurs informatiques pouvaient effrayer un peu les directions, ils étaient cette année centrés sur l’usage. Nul besoin d’un diplôme de data scientist pour comprendre et, surtout, configurer les solutions. Le marché a gagné en maturité en termes d’analytique, de machine learning et d’intelligence artificielle.

Ses Imagotag Store Engagement Tag

Des étiquettes au contenu enrichi

Le concept

SES Imagotag ne fait plus d’étiquettes mais des micropages web. Outre le prix, l’idée est d’ajouter des informations qu’un client pourrait retrouver en ligne : avis sur le produit, vidéos… Via la technologie NFC, le client n’a qu’à approcher son téléphone de l’étiquette et une page web s’ouvre automatiquement. Macy’s va plus loin en indiquant sur l’étiquette le niveau de stock d’un article. Il est également possible d’ajouter un logo, créant ainsi un nouvel espace pour les régies publicitaires…

L’intérêt

Les clients accèdent à de nouvelles informations sur les produits, sans avoir à solliciter un vendeur. La technologie NFC facilite les interactions, car il suffit juste d’approcher son mobile de l’étiquette. Aucune installation d’application n’est requise.

 

Autre nouveauté, ces outils sont descendus au niveau du magasin, voire du vendeur, avec une approche là aussi multicanal. Gérer les e-réservations, con­naî­tre le niveau de stock et les réapprovisionnements, pouvoir commander un article non disponible sont des opérations désormais accessibles du magasin, avec un seul et même outil. En revanche, la multiplication des services, et donc des solutions informatiques, a généré une certaine pagaille informatique… Tous les outils devant s’interfacer les uns avec les au­tres. Il a donc été question de rénovation de l’informatique. Les solutions passent en mode Saas (soit dans le cloud) et on parle également de Paas (Platform as a service), qui évite l’effet spaghetti des interfaçages et permet d’unifier les connexions sur un point unique.

IBM Watson Connected Store

Un indice de santé pour le magasin

Le concept

IBM Connected Store est une plate-forme qui capte l’ensemble des données d’un magasin, en temps réel ou non. Elle y ajoute de l’intelligence artificielle Watson afin de générer un indice de santé du magasin. Le système fournit ensuite des pistes pour améliorer ce chiffre. Le directeur du magasin recevra une alerte du système si une file d’attente est trop longue, s’il fait froid dehors et que le rayon soupe doit être regarni, ou si trois salariés sont absents.

L’intérêt

L’indice de santé délivré par Connected Store ouvre l’accès à une vision en temps réel du magasin au travers d’une interface simple. Et le dirigeant sait les actions apprendre pour améliorer son état.

L’Internet des objets (IoT) ouvre également de nouvelles perspectives aux distributeurs, particulièrement dans le domaine de la supply chain. « Les distributeurs ont parfois beaucoup de stocks mais ils ne sont pas forcément bien rangés dans un rayon, détaille Lee Gill, global VP et retail industry strategy pour JDA Software. Le scénario où un vendeur cherche pendant cinq minutes une référence demandée par un client pour, finalement, ne pas la trouver donne une image négative de l’enseigne. Un inventaire réalisé avec de l’IoT permet de savoir où sont les produits. » L’usage de la RFID continue de s’étendre et les tags s’améliorent, pour le textile (avec une miniaturisation) ou pour d’autres produits comme le métal.

Toshiba Style Advisor

Faciliter les ventes complémentaires

Le concept

Style Advisor permet au vendeur de suggérer aux clients des vêtements qu’ils aiment, disponibles en magasin ou sur le site web. La solution se gère depuis une tablette, avec une visualisation des articles sur un écran déporté. Le vendeur accède à l’ensemble du catalogue et a une visibilité du stock. Il peut également encaisser les achats du client et gérer l’aspect livraison en cas de produits non disponibles.

L’intérêt

L’outil favorise la vente de produits non accessibles immédiatement en stock et génère des ventes additionnelles en suggérant des articles complémentaires. La tablette accompagne également le client jusqu’à la phase d’encaissement.

Des innovations surprenantes

Bien évidemment, le Retail’s Big Show a aussi été l’occasion de découvrir des innovations surprenantes. Comme l’imprimante 3D de Shima Serki avec laquelle on peut personnaliser et créer un pull en quarante-cinq minutes ou le scanneur de pieds de TrueFit, qui, à partir de l’analyse morphologique, aiguille le client dans le bon choix de chaussures. Là encore, la technologie se met au service du vendeur pour apporter une nouvelle expérience aux clients. 

Clotilde Chenevoy

Diebold Nixdorf Connected Commerce

Une plate-forme unique pour une communication simplifiée

Le concept

Diebold Nixdorf vient de lancer sa plate-forme Connected Commerce qui permet de relier tous les systèmes qu’un distributeur peut avoir en back-office avec les multiples points de contact côté consommateur. Cette architecture facilite la communication entre les systèmes, par exemple le logiciel de caisse avec celui du management des commandes. Ce qui facilite les retours : le scan d’un ticket de caisse permet de retrouver n’importe quelle transaction réalisée en magasin ou en ligne.

L’intérêt

Connected Commerce évite l’effet « spaghetti » en connectant tous les logiciels sur une plate-forme unique. Cette approche facilite la cohabitation entre vieux systèmes et nouvelles solutions, et simplifie le déploiement de nouveaux services.

Ingenico Chatbot

Payer sur les messageries

Le concept

Ingenico a conçu une solution de paiement pour régler ses achats directement depuis les messageries instantanées, au travers des chatbots des marques (commerce conversationnel). La transaction se fait soit à l’issue d’une conversation initiée sur messagerie, soit en réaction à un mail ou un SMS promotionnel reçu.

L’intérêt

Le client n’a pas besoin de sortir de son interface de messagerie pour finaliser son achat. Cela favorise les achats d’impulsion et limite les abandons de panier. La solution fonctionne pour toutes les messageries instantanées.

 

JDA Software Store Optimizer

L’internet des objets et le cloud pour limiter les ruptures

Le Concept

La solution JDA Store Optimizer s’appuie sur l’internet des objets et les technologies Google Cloud afin de capter les données pour les rassembler sur une plate-forme. Y seront aussi connectés les outils de category management et de supply chain. Ces informations seront accessibles au vendeur grâce à un outil conçu par Theatro. Le système, 100% vocal, permet de recevoir des notifications quand une e-réservation est à faire, par exemple.

L’intérêt

Store Optimizer cherche à garantir le bon stock au bon endroit au bon moment. Et pour le magasin, l’usage du dispositif Theatro permet au vendeur de garder ses mains libres.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Article extrait
du magazine N° 2445

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque semaine l’actualité des équipements et technologies pour le magasin et de la supply chain des distributeurs.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA