Des PC multimédias plus puissants grâce à MMX

· Les premiers micro-ordinateurs équipés de Pentium MMX arrivent dans les rayons. Cible privilégiée : les amateurs de jeux sur PC.

Jusqu'à présent, Intel, le roi du microprocesseur, nous avait habitués à des renouvellements de gamme conditionnés par l'accroissement de la vitesse d'horloge des puces. Ainsi, les différentes générations de 486 puis de Pentium se sont succédé à un rythme rapide. Avec l'arrivée de la technologie MMX, Intel innove en proposant non pas un prolongement logique de la gamme, mais une technologie qui rend plus performants les microprocesseurs auxquels elle s'applique.

Qu' apporte-t-elle de plus ? Un traitement plus rapide des fichiers riches en images animées et en son (1). A cet égard, les puces MMX apparaissent comme les premiers microprocesseurs conçus pour le multimédia (le P166 et le P200 sont les seuls à en profiter pour l'instant). Encore faudra-t-il que les logiciels, notamment les jeux, aient été conçus pour en tirer parti.

En effet, si les puces MMX sont capables de faire fonctionner (un peu plus vite) toutes les applications, le gain qu'elles apportent ne s'exprimera totalement qu'avec des applications optimisées. Or, ces applications, telles le jeu POD (Ubi Soft) sont encore rares. Conséquence : les acheteurs de machines équipées de microprocesseurs MMX devront attendre encore quelques semaines ou quelques mois pour exploiter pleinement leur achat.

Tel est sans doute l'un des principaux messages que les vendeurs adresseront à leur clientèle. Une clientèle relativement restreinte pour l'instant puisque la technologie MMX est encore réservée aux appareils haut de gamme. Il sera donc difficile, au moins pendant les prochaines semaines, d'afficher une machine MMX de grande marque à moins de 16 000 F. Ainsi, par exemple, Packard Bell propose-t-il deux configurations aux prix indicatifs de 16 990 F et 18 990 F.

D'une façon certes un peu différente, Intel continue donc de placer le marché de la micro-informatique sous le signe de la course à la puissance. Un processus qui devrait provoquer, fin 1997, l'arrivée du Pentium Pro au coeur des micro-ordinateurs grand public.

1. La technologie MMX ajoute 57 nouvelles commandes au jeu d'instructions et double la mémoire cache de premier niveau (de 16 à 32 Ko).
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1524

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message