Des PC plus puissants, plus beaux et plus chers

Les rayons micro-informatiques de fin d'année feront peu de place aux premiers prix. Les fabricants de processeurs, Intel et AMD en tête, sont pour beaucoup dans la flambée des étiquettes.

La hausse du dollar aurait-elle bon dos ? Depuis quelques mois, le prix des ordinateurs et de leurs périphériques a enregistré une hausse d'autant plus surprenante que les marchés technologiques nous ont, depuis plusieurs années, plutôt habitués au mouvement inverse. Cette rentrée ne devrait pas voir de machine à moins de 4 990 F (760,62 EUR) et les offres « packagées » marient des produits de grandes marques, à l'image du PC Packard Bell proposé avec une imprimante Epson. Ou l'ordinateur Hewlett Packard livré avec un logiciel ludo-éducatif de la collection Adibou et trois mois d'abonnement gratuit à Adi Internet. La logique d'une telle offre est évidente : dorénavant, un acheteur de PC s'équipe avec une idée d'usage précise. D'où de nouvelles configurations plus « thématiques ».

Autre évolution notable expliquant la hausse des prix : la fin des machines plus ou moins complètes à faire évoluer. Désormais, le PC sans modem et accès internet est une espèce en voie de disparition. Et, même sous la barre des 10 000 F (1 524,49 EUR), les configurations se renforcent notablement. Le fabricant allemand Maxdata, qui vient d'entrer dans les linéaires Auchan, se félicite, par exemple, d'être le premier à proposer en grande distribution des machines équipées de cartes graphiques Guillemot à base du processeur graphique GeForce2 mx et intégrant le tout dernier environnement de Microsoft, Windows Millenium Edition.

Autant d'options ayant pour effet notable de faire flamber les prix. D'autant que les fabricants de processeurs Intel et AMD ne sont pas les derniers à jeter de l'huile sur le feu. Rivalisant d'annonces hautement médiatisées, ils ont franchi cette année le cap du gigahertz (soit 1 000 MHz !). L'Athlon 1 GHz de AMD a été la vedette du printemps, Intel ayant repris la main cet été avec son Pentium III 1,13 GHz

Un souci d'esthétique

Cette course aux « armements » semble bien loin des préoccupations du consommateur lambda, mais le leadership est à ce prix. Conscients de la nécessité de ne pas négliger les budgets moyens, AMD et Intel se déchirent tout aussi sauvagement sur les puces de milieu de gamme. Le Duron du premier vient chatouiller le Celeron du second dans une lutte à mort qui voit s'envoler les fréquences d'horloge.

Quant à ceux que la puissance laisse froids, les fabricants ne les oublient pas, témoignant d'un souci assez récent d'esthétique. Packard Bell a montré la voie et d'autres, tels que Daewoo, présentent désormais des machines au look original et coloré. De quoi faire ricaner les aficionados du Macintosh dont la grand-messe annuelle, l'Apple Expo, se tiendra dans trois semaines à Paris.

Car, côté design au moins, Apple possède encore quelques années-lumière d'avance sur le monde PC. L'iMac se voit doté de nouveaux coloris et, pour les professionnels, le G4 Cube propose un look aussi novateur qu'éblouissant. Dollar ou pas, le fossé Mac-PC n'est décidément pas près de se combler.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1687

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message