Marchés

Des produits solaires plus cosmétiques

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Pour inciter les consommateurs à multiplier les achats, les marques développent des produits pratiques et agréables à utiliser.

La rédaction vous conseille

En croissance régulière, les produits solaires pèsent 870 millions de francs de chiffre d'affaires, tous circuits confondus. Premier circuit de distribution, les grandes surfaces parviennent à attirer les clients en élargissant les gammes proposées. Surtout les hypermarchés, dont le chiffre d'affaires est à + 12 %. Ce sont en moyenne 70 références qu'ils proposent à leurs clients durant la période printemps-été.

L'indice de protection reste le premier critère de choix des consommateurs. Et, signe des temps, les produits dont l'indice de protection (IP) est égal ou supérieur à 30 assurent plus d'un quart du chiffre d'affaires, et poursuivent leur ascension (+10 %). Paradoxalement, les formules réservées à un bronzage intensif, dont l'IP n'excède pas 4, apparaissent tout de même en seconde position. Si l'on y ajoute les produits dont l'Ip se situe entre 5 et 11, 43 % des ventes sont réalisés avec des produits solaires peu protecteurs. Certes, la plupart des consommateurs ne pratiquent plus le bronzage à outrance des années 70, mais beaucoup d'entre eux privilégient encore l'attrait d'une peau brune, quitte à négliger les risques de brûlures. La prise de conscience des dangers que présente le soleil fait pourtant son chemin : les produits à indice élevé, au-delà de 20, totalisent 42 % des ventes. Ce sont les protections intermédiaires, dynamisées par les sprays, qui ont le plus évolué l'an passé, avec + 20 %.

Autobronzants, produits après soleil, baumes, sprays et formules pour bébé, font partie des valeurs à la hausse, à l'inverse des crèmes, des huiles et des produits pour enfants. Parce que ces derniers « sont mal adaptés à leur peau fragile », affirme-t-on chez Coppertone. C'est donc avec une gamme de huit références conçues pour les enfants que Coppertone se lance dans la bataille. Elle comprend sept produits, dont les indices de protection vont de 15 à 50, et un gel après soleil. Deux d'entre eux ont la particularité de colorer la peau le temps que le produit pénètre. Coppertone veut inciter les enfants à réclamer des applications plus fréquentes en leur proposant un concept ludique. L'arrivée de l'américain dans l'Hexagone fait partie des événements de la saison printemps/été à venir.
 

Les sprays deviennent des produits phares

L'autre phénomène intéressant concerne les sprays solaires. Apparus simultanément l'année dernière dans les gammes d'Ambre Solaire (Garnier) et de Nivéa Sun, cette nouvelle forme galénique est déjà devenue le troisième segment du marché. Pour capitaliser sur ce segment, Nivéa Sun s'étend à trois sprays supplémentaires avec des formules à indice de protection 10 et 20, ainsi qu'à un autobronzant. Club Med (Gemey) entend aussi profiter de la manne, avec une eau rafraîchissante parfumée à l'ananas, tandis qu'Ambre Solaire lance des sprays IP 6 et 12. Ambre Solaire et Nivea renforcent également leur offre en produits après soleil. Ambre Solaire avec un prolongateur de bronzage et Nivea Sun avec un soin apaisant et antirides qui renferme l'actif vedette de Nivea, le coenzyme Q10. Bien qu'Ambre Solaire s'avère, jusqu'à présent, un leader indétrônable, avec plus de 45 % des ventes en valeur, Nivea Sun (29 %) est celui des deux qui a le plus progressé. Le premier a perdu des points en hypermarchés ; Nivea Sun de son côté a essuyé un échec en supermarchés à cause de son déréférencement chez Intermarché.

La volonté des fabricants de créer des produits plus agréables à utiliser se traduit par une cosmétisation de l'offre. L'autobronzant pour le visage de Dermophil contient des vitamines A et E, ainsi que de l'huile de sésame : des composants qui en font un soin plus complet. Club Med (Gemey) lance un gel nacré autobronzant spécial jambes qui donne un aspect scintillant à la peau. C'est probablement à Decléor que revient la palme des produits solaires les plus aboutis en matière cosmétique (formules, conditionnements, texture, parfum). Dans sa nouvelle offre, la marque associe clairement naturalité, sécurité et plaisir. Le spécialiste de l'aromathérapie innove avec la première Aromessence solaire pour le visage, aux huiles aromatiques 100 % pures et naturelles. Il s'agit d'un soin de préparation au soleil. Decléor propose encore un autobronzant 100 % végétal et une crème solaire destinée aux peaux réactives présentée en pot, comme une crème classique. Avène, enfin, commercialise un produit de maquillage sous la forme d'un compact teinté qui bénéficie d'un indice de protection 50.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA