GMS : 5,3% de taux de ruptures en magasins en juin/juillet [Les chiffres]

|

NielsenIQ a mis au point un nouveau baromètre mensuel qui fait le point sur le niveau de ruptures en magasins, et s’intéresse en parallèle aux catégories et produits les plus manquants dans les rayons.

La moutarde affiche encore beaucoup de ruptures
La moutarde affiche encore beaucoup de ruptures

"Sur les 4 dernières semaines, le taux de rupture atteint 5,3 % et augmente de 1,2 points par rapport à la même période l'année passée", note NielsenIQ. Ces ruptures en linéaires représentent sur une année pleine un manque à gagner brut de 3,9 milliards d'euros en hypermarchés et supermarchés. Sur la P7 (de mi-juin-à mi-juillet 2022), le secteur de l'épicerie est le plus impacté avec un taux de rupture en hausse de +1,7 points sur les 4 dernières semaines par rapport à la même période l'année passée. Parmi les principaux contributeurs, on retrouve des familles de l'épicerie avec les huiles, les sauces froides (incluant la moutarde) et la vinaigrette.

 

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter