Des salariés de Lapeyre manifestent devant l'assemblée de Saint-Gobain

|

Ils réclament une participation aux bénéfices de 81 millions d'euros dont ils estiment avoir été spoliés.

Lapeyre groupe logo

Une centaine de salariés du spécialiste de l'aménagement Lapeyre a manifesté jeudi à l'entrée de l'assemblée des actionnaires de leur maison-mère Saint-Gobain, pour réclamer une participation aux bénéfices de 81 millions d'euros dont ils estiment avoir été spoliés.

Débrayages dans 11 usines Lapeyre

"Nous voulons dénoncer des pratiques abusives en termes de participation aux bénéfices", a expliqué Eric Guidani, de la fédération des salariés de la construction Bois et de l'ameublement CGT. "Nous voulons informer les actionnaires de Saint-Gobain et poser des questions à son pdg Pierre André de Chalendar sur le préjudice que nous avons subi", a-t-il ajouté, tout en précisant que des débrayages ont eu lieu simultanément dans les 11 usines Lapeyre et dans les magasins en France.

Préjudice estimé à 81 millions d'euros

Le pdg a rejeté les accusations, indiquant qu’il n'y avait « aucun fondement juridique à ce contentieux". En septembre, 1 685 salariés de Lapeyre (Saint-Gobain), FO et la CGT ont assigné devant le tribunal de grande instance de Nanterre les groupes Saint-Gobain et Lapeyre SA ainsi que 14 des 21 sociétés de Lapeyre SA, s'estimant lésés sur leur prime d'intéressement, le préjudice étant estimé selon eux à 81 millions d'euros de 2002 à 2008.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine toute l'actualité des marchés, des distributeurs et des fabricants Bricolage, Jardinage et Ameublement.

Ne plus voir ce message