Des salons de café Starbucks bientôt installés chez Casino

|

Un accord de licence doit déboucher sur l’installation d’une centaine de salons de café Starbucks chez Casino, dans les galeries commerciales et à l’intérieur même des hypers et supermarchés de l’enseigne. Un accord qui se veut bénéfique pour les deux partenaires.

PORTRAIT TUTEUR ET APPRENTI CASINO
PORTRAIT TUTEUR ET APPRENTI CASINO© © LAETITIA DUARTE

Un accord gagnant-gagnant ? 

  • Pour Starbucks

Accélérer le développement via l’implantation dans des lieux de flux, et toucher de nouveaux bassins de population en dehors des grandes villes.

  • Pour Casino

Redonner de l’attractivité aux supers et hypermarchés grâce à l’implantation d’une enseigne alimentaire en vogue, et générer du CA additionnel.

Ça y est ! Starbucks va sortir des centres-villes et venir proposer son choix de cafés et ses recettes dans les grandes surfaces. La chaîne américaine de restauration vient, en effet, de signer un contrat de partenariat de licence avec Casino Restauration, qui doit se matérialiser par l’ouverture de « salons de café » au sein des hypers et supermarchés Casino. La première boutique issue de ce travail en commun ouvrira ses portes d’ici à la fin de l’année.

100

Le nombre d’implantations espérées par les deux partenaires

Source : Casino

Vu de l’extérieur, ce partenariat apparaît comme positif pour les deux opérateurs. Casino, qui cherche à dynamiser ses galeries commerciales et à redonner de l’attractivité à ses magasins grand format après un important travail de remise à niveau tarifaire, trouve ici une marque au nom connu qui devrait l’aider à générer de nouveau du trafic. Pour Starbucks, installée en France depuis 2004, l’occasion est belle de se déployer en province. Un objectif de longue date, alors que la chaîne compte plus d’une centaine de points de vente, mais en majorité sur la région parisienne. « Les implantations de Casino, surtout au Sud et dans le Sud-Ouest sont des nouvelles zones à défricher pour Starbucks », indique un connaisseur du dossier. Aux États-Unis, le chiffre d’affaires moyen d’un salon de café atteint 800 000 \$, et, dans l’Hexagone, les plus grandes implantations (en villes) dépassent le million d’euros par an.

De véritables salons de café recréés in situ

Même si les deux partenaires ne donnent aucun détail, on sait juste que ces futurs salons de café seront positionnés dans les galeries commer­ciales et dans les magasins. À l’image du Starbucks de l’hyper Bilka de Fields Mall, à Copenhague, il y a quelques années, et qui pourrait servir de modèle. Selon nos informations, l’objectif est d’atteindre une centaine de salons de café via ce mode de développement, soit le doublement du parc actuel. Ces lieux de vente seront aussi bien travaillés que ceux présents en villes. Hors de question d’installer un simple comptoir : c’est la totalité de l’expérience Starbucks qui sera proposée, avec les boissons et produits de la marque servis par les baristas, terme maison utilisé pour évoquer les salariés de Starbucks.

Côté fonctionnement, ces boutiques seront gérées par Casino Restauration. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que Starbucks confie les clés de ses boutiques à d’autres, puisque ce sont des partenaires spécialisés qui gèrent les cafés ouverts dans les aires d’autoroute ou les aéroports. 

Casino Restauration possède le réseau parfait et l’expertise locale idéale pour nous aider à développer notre activité dans les hypers et supermarchés, là où nos clients sont heureux de nous trouver.

Kris engskov, président de Starbucks Europe, Moyen-Orient et Afrique

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2374

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous