Des solutions pour aider les commerces à s’engager dans la sobriété énergétique plus sereinement

Le 6 octobre 2022, les entreprises du commerce et de la restauration ont ratifié des chartes  en faveur de la sobriété énergétique. Sur cette voie, des solutions d’efficacité énergétique peuvent les aider.

Partager
Des solutions pour aider les commerces à s’engager dans la sobriété énergétique plus sereinement

Pas plus de 19°C dans les magasins et les salles de restaurant et des hôtels, enseignes lumineuses éteintes dès la fermeture des boutiques et dès la fin de service des établissements… Ces mesures viennent d’être signées dans l’objectif de répondre au plan de sobriété énergétique, lancé par le gouvernement, pour diminuer de 10 % la consommation d’énergie en France. Leur engagement est d’autant plus important que le gestionnaire du réseau de transport d’électricité RTE prévoit des risques de coupures d’électricité lors des cinq prochains hivers, si l’offre d’énergie ne suffit pas à satisfaire la demande. « À cet engagement solidaire, s’ajoute un budget énergie qui a triplé dans les commerces. Un acteur du discount a même évoqué des dépenses multipliées par 6, affirme Rémi Ferreira, Responsable du segment Retail pour Schneider Electric. Sans oublier le cadre réglementaire1 , qui incite les entreprises à réduire leurs consommations d’énergie et leurs émissions de gaz à effet de serre, et à installer les bornes de recharge pour véhicules électriques sur leurs parkings. » Dans ce contexte, les technologies digitales présentent une réelle opportunité d’être plus efficace et d’utiliser moins d’énergie.

Avec une solution de supervision, économies garanties



René Gueudré, Président de Finarest, qui gère des boulangeries Paul, des restaurants KFC et des pizzerias Pizza Hut à Strasbourg, n’a pas attendu la crise énergétique pour faire des économies en adoptant un système de supervision : « J’utilise le logiciel de monitoring plug-and-play Facility Expert (FE) et j’ai déjà pu économiser 15 % d’énergie au sein d’une boulangerie Paul, dit-il. Je déploie maintenant cette solution sur tous mes points de production, compte tenu de l’envolée des prix. » Le retour sur investissement a été rapide : une année seulement ! « Facility Expert me permet de mieux comprendre mes usages énergétiques et de réduire ma consommation, tout en sécurisant le bon fonctionnement de mes équipements, poursuit René Gueudré. À la moindre panne des réfrigérateurs ou dysfonctionnement des fours, je reçois une alerte afin de réagir immédiatement. » Pour des établissements plus grands, la solution de supervision sera Power Monitoring Expert (PME), un système de gestion de l’énergie multifluide, multisite et interopérable. Ces deux solutions sont déjà largement éprouvées avec de nombreux retours d’expérience. Dans le monde, on compte 25 000 installations avec PME et le nombre de clients petits commerçants satisfaits par FE se comptent par centaines rien qu’en France.

Mesurer et piloter : une approche globale

La mesure des consommations constitue donc la première étape à lancer dans toute démarche d’efficacité énergétique. Elle permet de rendre visible l’invisible et de voir les données de départ avant de décider où mettre en œuvre des actions de performance énergétique, pour suivre l’évolution des consommations et des économies. Et les points de vente et établissements de restauration ont encore plus à gagner en adoptant une approche globale, pour réduire leurs consommations d’énergie dans la durée, avec le pilotage des équipements pour réaliser des économies d’énergie substantielles, jusqu’à 40 % ! C’est beaucoup mieux que les 10 % attendus cet hiver en France, avec un retour sur investissement de plus en plus rapide, lié aux coûts de l’énergie qui augmentent de manière exponentielle. Aujourd’hui, il est donc plus que jamais temps d’investir dans ces solutions ! Pour les grands établissements, c’est même obligatoire : le décret BACS exige un système de gestion technique du bâtiment (GTB).

« Plus que jamais dans le contexte actuel d’urgence énergétique, nous accompagnons les commerces et la restauration sur la voie de la sobriété énergétique, en les conseillant dans leur action d’économie d’énergie et de réduction des émissions de gaz à effet de serre, conclut Rémi Ferreira. Nous les aidons aussi à financer leurs projets, notamment en bénéficiant des subventions existantes, puisque l’État soutient cette démarche. »

Pour savoir quels leviers activer pour optimiser l’efficacité énergétique des bâtiments, consultez notre brochure qui détaille les quatre étapes pour réduire les consommations d’énergie.

1.Dispositif Éco Énergie Tertiaire, décret BACS et Loi d’Orientation Mobilité LOM

Contenu proposé par SCHNEIDER ELECTRIC

Sujets associés