Des valeurs sûres en non-alimentaire

|

En tout, coexistent dans le centre Qwartz la bagatelle de 164 enseignes, en plus de Carrefour. Avec, émergeant du lot, les deux géants Primark et Marks & Spencer. Mais pas seulement.

Quand on parle d’un centre commercial, on évoque d’abord son architecture, son sens du commerce – nouveau, forcément nouveau. Si l’on entre dans le détail des enseignes, on va ensuite très vite citer la « locomotive » alimentaire qui va avec… Quel hyper, pour s’installer en majesté dedans Avec quel concept Ici, chez Qwartz, à Villeneuve-la-Garenne  (92), Carrefour s’étale sur 11 300 m². Un monstre. On oublie en revanche trop souvent la masse des autres enseignes : 164, en l’occurrence, dans ce centre commercial. Pour attirer la clientèle, on peut dire ce qu’on veut, sans elles, pas de mouvements ! Donc pas d’achats. Ou moins.

Dans ce contexte, Altarea Cogedim, le promoteur, peut s’enorgueillir d’avoir réuni, pour faire le pendant de Carrefour, deux géants du « non-alimentaire » : Primark et Marks & Spencer. « Un tandem inédit », se réjouissent les cadres d’Altarea. Deux blocs de 5 000 m² chacun – dont 3 500 réservés à la vente – pour deux blockbusters. Un joli coup.

Qwartz accueille, en effet, le quatrième Primark de France, après ceux de Marseille, Dijon et Aulnay-sous-Bois (93), en attendant l’inauguration de celui de Créteil (93), en juin prochain. Val-d’Europe (77) et Toulouse viendront ensuite… mais en 2016 seulement. C’est que l’offensive de Primark en territoire français est toute récente. Elle date de décembre dernier, et s’est faite tout sauf discrètement. Des télés, partout, pour « couvrir » l’événement, des radios. Et, surtout, une masse impressionnante de curieux pour se précipiter dans le magasin. Si, depuis, la cohue médiatique s’est un peu tassée, celle des clients demeure. « Deux heures d’attente, rien que pour entrer dans le magasin le jour de l’ouverture à Aulnay-sous-Bois », pointe ainsi, ravie, une responsable presse de Primark. Un engouement toujours d’actualité, depuis.

Pas de raison qu’il en aille différemment à Qwartz. En clair : zone chaude attendue. D’autant qu’à l’étage inférieur, on trouve un autre géant : Marks & Spencer. De retour en France à la fin 2011 après dix ans d’absence, le britannique a, depuis, fait du chemin. Il ouvre ici son cinquième magasin, sur 3 500 m², après ceux des Champs-Élysées, de Levallois (92), d’Aéroville (95) et de Beaugrenelle. Dans le lot, 930 m² pour l’alimentaire et, aussi, 82 places assises pour son M & S Café.

Les « petits » en profitent aussi

Autant dire que, pour les « petits » qui ont la chance de se trouver tout près de ces deux-là, c’est du pain bénit. Démonstration avec Hylton, une enseigne spécialisée dans la vente de chaussures. Une position en face de Primark. Immanquable. « Quand on a signé pour notre emplacement, on ne savait pas qui on aurait à proximité », indique ainsi, tout sourire, le fondateur de cette enseigne née à Aix-en-Provence au début des années 80. Elle compte neuf boutiques désormais, et il s’agit de sa deuxième en région parisienne, après celle installée dans le centre commercial du Millénaire, à Aubervilliers (93). Une aubaine doublée d’une maîtrise de l’art du merchandising.

Un peu plus loin trône Kiabi. De prime abord, rien de différent de ce qu’on connaît déjà. Mais de prime abord seulement. À l’intérieur, et sur 800 m², uniquement des gammes pour enfants de 0 à 16 ans. Une grande première que ce Kiabi « kids » qui ne dit pas son nom. Et pour cause. « C’est un test », insiste-t-on du côté du distributeur nordiste. Peut-être aussi les prémices d’une nouvelle enseigne. Il n’empêche : c’est intéressant d’observer cela, avec des gammes qui, d’ordinaire, sont dispatchées au milieu des offres femme et homme. C’est, pour ainsi dire, la seule surprise pour ce qui est des enseignes. Pour le reste, en effet, du grand classique, des valeurs sûres. Depuis le fashion Pull & Bear, toujours si excellent dans la mise en scène de ses points de vente, jusqu’au très classique Damart, qui ouvre là sa 80e boutique en France... De quoi ratisser large, et plaire au maximum.

  • 3 500 ?m² La surface de vente des deux « grandes » enseignes spécialisées présentes, Primark et M & S.
  • 5 Le nombre de magasins de M & Set de Primark (après l’ouverture prévue en juin à Créteil) en France.
  • 1 Le nombre de magasin « test » de Kiabi avec une offre pour enfants de 0 à 16 ans.

Source : LSA

Équilibrer les flux

  • Deux blockbusters, Primark et Marks& Spencer, pour contrebalancerle poids de Carrefour.
  • Des valeurs sûres partout ailleurs, depuis Pull& Bear jusqu’à Damart.
  • Peu de surprises etde nouveaux concepts, hormis Kiabi qui s’essaie à un concept test,dédié aux enfants.

Primark est arrivée en France en décembre, avec une première ouverture à Marseille. Celle-ci, à Villeneuve-la-Garenne, est la quatrième, après Dijon et Aulnay-sous-Bois. D’autres suivront, et d’abord à Créteil, dès le mois juin

Christine Loizy, directrice générale de Primark France

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2315

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez tous les quinze jours l’actualité des centres commerciaux et foncières, surfaces commerciales, artères commerçantes et centres-villes.

Ne plus voir ce message