Design sonore : les propositions exclusives de Tony Jazz pour 5 grands centres commerciaux

|

Le groupe On Air crée le design sonore de lieux ou de marques en traduisant en musique leurs caractéristiques sensorielles : matériaux, bruits, saveurs, couleurs… Pour LSA, Tony Jazz, le directeur de création de On Air, s’est "imprégné" de l’ambiance de cinq centres pour leur inventer une identité musicale. Voici ses propositions pour Mériadeck à Bordeaux, la Part-Dieu à Lyon, Qwartz et les Quatre-Temps près de Paris, et les Terrasses du Port à Marseille.

Le métier de Tony Jazz, directeur de création du groupe On Air : « designer sonore ».
Le métier de Tony Jazz, directeur de création du groupe On Air : « designer sonore ».

Le métier de Tony Jazz, directeur de création du groupe On Air : "designer sonore". "Je rentre dans un lieu, et j’en imprègne tous mes sens, explique-t-il, selon ses bruits, ses matériaux, ses saveurs… Pour ensuite traduire ces sensations en musique". L’exercice s’applique aussi bien aux lieux physiques – magasins, restaurants, etc. – qu’aux marques ou enseignes. Tony Jazz crée ainsi leur "peau sonore" en puisant dans des playlists ou en créant ses propres compositions. On Air a ainsi designé des concepts aussi différents qu’Haribo, Beauty Success, les meubles Gautier ou le site en ligne Mon Magasin Général (outillage-bricolage). "Et si Tony Jazz sonorisait des centres commerciaux, cela donnerait quoi ?". L’artiste a librement répondu à la proposition de LSA en choisissant 5 centres très différents dans différentes villes. La première étant la sienne : Bordeaux,

1) Centre commercial Mériadeck (Bordeaux) : une base de mélodie à la guitare

Tony Jazz : Le centre commercial Mériadeck fait partie de ces centres commerciaux de centre-ville qui permettent à une vaste population urbaine de pouvoir faire ses courses dans un seul et même lieu. La première caractéristique de Mériadeck est sa proximité avec ses clients et la proximité avec son environnement urbain, dont il fait partie intégrante. Ces premières caractéristiques (proximité et modernité) pourraient être mises en musique grâce à une base de mélodie à la guitare – instrument connu de tous et populaire – dont les sonorités pourraient être légèrement remixées de manière électro/lounge afin de faire transparaître le côté moderne de la structure. Cette sonorisation viendrait s’accorder autour d’une tonalité majeure, synonyme de bien-être, de joie et de sérénité. En entendant la sonorisation de l’espace les clients doivent être rassurés et ressentir un sentiment de proximité et de connaissance avec ce lieu. Cette instrumentalisation pourra être complétée et ponctuée par des chœurs, médium, aigües, en onomatopées, qui viendraient ajouter un contact et une proximité avec le client.

2) La Part-Dieu à Lyon : une rythmique de contrebasse avec batterie légère

T.J. : "Lyon, carrefour géographique et capitale de la province." Beaucoup d’adjectifs pour caractériser cette cité, symbole de ville mondiale au patrimoine attractif, historique et gastronomique. Lyon est située à une position stratégique tout comme le centre commercial de La Part Dieu, dans le 3e arrondissement qui est l’un des plus peuplés et des plus denses de l’agglomération. C’est pourquoi la sonorisation de La Part Dieu doit faire ressortir cette densité qui fait du centre commercial un lieu de vie et de rencontre. Il serait pertinent de diffuser une musique rythmée et dynamique qui viendrait illustrer l’activité du centre commercial et le trafic qu’il génère. Une rythmique à base de contrebasse, avec une batterie légère mais présente avec un jeu de balais. Le tout dans un esprit dynamique mais détendu, propice à l’échange et à la sensation de confort. Pour compenser les sonorités graves et profondes de la contrebasse, il serait intéressant de superposer des voix de femmes mezzo-soprano, pour créer de la perspective, de la rondeur et une certaine homogénéité. Une sonorisation rythmée, aux influences jazz et lounge, le tout revu au goût du jour, par un équilibre et une harmonie entre électro et acoustique afin de respecter le positionnement du centre commercial visant à toucher une population toujours plus jeune.

3) Qwartz à Villeneuve-la-Garenne (92) : des sonorités électroniques

T.J. – L’étude des caractéristiques du centre commercial est essentielle pour s’imprégner de l‘ADN du lieu et ainsi déterminer les sonorités et la stratégie sonore à adopter. Ce lieu, synonyme de modernité à l’architecture futuriste et épurée, pourrait être aisément identifiable grâce à des sonorités électroniques (synthétiseur). Le mode majeur conféré à cette identité sonore sera représentatif de l’humeur des consommateurs, des moments passés dans ce centre commercial, synonymes de shopping, d’accessibilité, de bonnes affaires et de bons moments. La mélodie du logo sonore sera basée sur des notes medium, évoquant le côté rassurant de ce lieu, le trajet au sein du centre commercial souvent balisé et signalé, mais  aussi ponctuée de notes plus aigües et de sons cristallins rappelant l’activité, le dynamisme et la vitalité, mais surtout la pureté du lieu. Une rythmique coulante viendra illustrer les allées et venues des clients au sein du centre commercial, dans des lieux accessibles, ergonomiques et rapidement reconnaissables. Cette rythmique associée à une basse (percussion) régulière et solennelle permettra de représenter et d’évoquer un parcours client balisé, signalé et simple d’utilisation.

Ecoutez la proposition musicale pour Qwartz

4) Les Quatre-Temps à Paris-la-Défense : tambourin à sonnettes, rythmes au balai sur une caisse claire

T.J. : Comment différencier des centres commerciaux quand ceux-ci sont développés sur le même principe : disposer d’un espace convivial, attractif, confortable et offrir un maximum de confort et de service pour les consommateurs ? Dans ce sens, le centre commercial des Quatre temps dispose d’un emplacement de choix puisqu’il se trouve au coeur du quartier de la Défense (92). Ce qui apparaît comme essentiel à la stratégie sonore. En effet, le quartier de la Défense représente le quartier d’affaires de Paris. C’est pourquoi il sera important de le retranscrire musicalement, en utilisant une rythmique au tambourin à sonnettes ou des rythmes au balai sur une caisse claire, afin d’illustrer l’activité débordante de ce quartier. Il sera aussi important de poser sur cette rythmique des sons ou des voix médiums afin d’évoquer l’aspect chaleureux, confortable, offrant de nombreux services. Sur la stratégie sonore de ce centre commercial, il est essentiel de mettre en avant l’activité et le trafic que génère ce lieu le plus visité de France (45,7 millions de visiteur/an). Pour respecter le positionnement moderne et dynamique de l'espace, plusieurs types de sonorités seront utilisés : acoustiques mais également électroniques, afin de créer un univers unique et propre aux Quatre Temps.

Ecoutez la proposition musicale pour les Quatre Temps

5) Les Terrasses du Port à Marseille : davantage que le cri des mouettes ou le bruit des vagues

T.J. : Le centre commercial s’inscrit dans un vaste projet de recomposition de la façade maritime de Marseille, symbole du renouvellement urbain de l’opération Euroméditerranée. La sonorisation du centre commercial des Terrasses du Port pourrait apparaître comme évidente : une façade maritime, la mer Méditerranée, des sonorités marines, le chant des mouettes et un bruit de vagues… Mais cela paraît tellement évident qu’il serait beaucoup trop facile de faire ainsi. Il est essentiel de considérer que l’ensemble de ces sonorités maritimes fait partie de ce lieu, c’est pourquoi il sera très facile d’intégrer des sons de vagues s’échouant sur le rivage. Mais si on se réfère aux différents adjectifs qui peuvent qualifier le lieu, tels que "luxe", "privilège", "confort", "bien-être", ils sont autant de caractéristiques pouvant être mises en musique. L’idée de luxe et de privilège pourrait être représentée par une orchestration épurée où les médiums et les basses symboliseraient le confort et le côté haut de gamme. Sans oublier quelques notes aigües qui viendraient compléter ces harmonies et illustrer le cri des mouettes. Il est également important et essentiel de prendre en compte ‘"l’ADN de la ville de Marseille’". Ce mélange culturel et ethnique pourrait être évoqué par une rythmique à contretemps, dynamique qui viendrait également rappeler l’activité commerciale présente au sein des Terrasses du Port. Les contretemps de cette ligne musicale illustreraient aussi la nonchalance, la détente et l’esprit attractif associés au lieu.

Ecoutez la roposition musicale pour les Terrasses du Port
 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations

X

Recevez tous les quinze jours l’actualité des centres commerciaux et foncières, surfaces commerciales, artères commerçantes et centres-villes.

Ne plus voir ce message