Deux candidats pressentis pour le rachat de Kaufhof

Le groupe autrichien Signa et l'ivestisseur allemand Nicolas Berggruen seraient intéressés par les 139 magasins de l'enseigne allemande Kaufhof.

Le groupe immobilier autrichien Signa, contrôlé en partie par un investisseur grec, et l'Allemand Nicolas Berggruen sont parmi les candidats potentiels au rachat de la chaîne de grands magasins allemands Kaufhof, indique sa maison mère Metro. "ce sont des discussions exploratoires, pas des négociations concrètes de vente", explique un porte-parole de Metro. "Il y a des négociations", a déclaré Dietmar Hofreiter, un porte-parole de Signa, sans préciser la teneur de celles-ci. Signa, dirigé par l'investisseur René Benko et spécialiste des investissements immobiliers dans des emplacements recherchés du centre-ville, est détenu selon une source proche du dossier à hauteur de 40 à 50% par le milliardaire et armateur grec Georges Economou. Le quotidien allemand Handelsblatt a le premier fait état de ces discussions écrivant que "Kaufhof (allait) devenir grec", alors même que les déboires financiers de la Grèce secouent toute la zone euro. Nicolas Berggruen pour sa part, investisseur philanthrope et fils d'un célèbre collectionneur d'art juif allemand, a racheté l'an dernier le grand concurrent de Kaufhof, Karstadt, alors au bord de la faillite. Voici quelques mois, l'espagnol El Corte Inglés avait lui aussi exprimé un intérêt pour Kaufhof.
Metro envisage depuis plusieurs années de vendre la chaîne, qui compte 139 magasins essentiellement en Allemagne et a enregistré 3,5 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2010. La filiale emploie 20.000 personnes.
 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter