Deux plaintes pour abus de biens sociaux visent l’ancienne direction de Coop d’Alsace

|

Le comité d’entreprise de Coop d’Alsace a déposé plainte contre X contre l’ancienne direction de la coopérative pour abus escroquerie et abus de biens sociaux, selon l’avocat du CCE. Les syndicats s’interrogent sur l’émission de 800 bons d’achats de 100 euros au bénéfice de Yves Zehr, ancien PDG, qui ont été récupérés, mais aussi sur un éventuel caractère systématique de telles pratiques. Dans la journée, le groupe Coop d’Alsace a indiqué avoir également déposé une plainte contre X pour escroquerie, abus de biens sociaux, abus de confiance et faux et usage de faux, après la découverte de "dysfonctionnements" comptables à l'origine d'un préjudice estimé à 1,2 million d'euros. "Le groupe Coop Alsace a récemment découvert des dysfonctionnements susceptibles d'avoir généré des anomalies quant à l'utilisation de bons d'achat au cours des dernières années", explique le groupe de distribution. Coop d'Alsace traverse une crise sociale avec la suppression de 400 emplois sur 3000, les pertes atteignant 120  millions d’euros en quatre ans. Les hypermarchés et supermarchés ont adopté l’enseigne Leclerc il y a trois ans, après avoir cessé de s'approvisionner auprès du groupe Cora.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message