Deuxième trimestre 2013 décevant pour Mattel

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le géant américain du jouet a annoncé, pour le deuxième trimestre, un bénéfice net en baisse de 24% sur un an pour atteindre 73,3 millions de dollars. cette chute résulte de dépréciations d’actifs et d’investissements stratégiques.

Bryan G. Stockton, PDG de Mattel
Bryan G. Stockton, PDG de Mattel

Malgré une baisse significative de son bénéfice net au deuxième trimestre 2013, Mattel maintient ses objectifs annuels. « Dans l'ensemble, nos performances sous-jacentes sur le premier semestre correspondent à nos objectifs financiers à long terme en ce qui concerne les ventes et la croissance du résultat opérationnel », commente ainsi Bryan G. Stockton, PDG de Mattel, dans un communiqué.

Baisse du chiffre d’affaires aux Etats-Unis

Le chiffre d’affaires du groupe a, en revanche, progressé de 1% pour atteindre 1,16 milliard de dollars, hors effets de change. Si les ventes ont reculé de 2% en Amérique du Nord, mais ont progressé de 3% en Europe, essentiellement grâce au dynamisme de la marque en Russie et en Europe de l’Est. Le chiffre d’affaires a crû de 5% en Amérique Latine, tiré par une forte croissance au Mexique et au Brésil. La zone Asie-Pacifique s’affiche également en hausse de 1%.

Barbie à la peine

Si les ventes de Barbie ont baissé de 12%, cette perte a été compensée par les ventes des autres jouets de Mattel pour les fillettes (+24%), en particulier la gamme de poupées gothiques Monster High. La nouvelle marque du groupe, American Girl, a progressé de 14%, tandis que les petites voitures Hot Wheels et Matchbox et les gammes en premier âge estampillées Fisher-Price cèdent également du terrain. Le second semestre, et surtout Noël, s’annoncent donc encore plus cruciaux que d’habitude, sur un marché désormais rompu à boucler ses objectifs de ventes sur la corde raide, entre incidences météorologiques et démarrage toujours plus tardif de la saison…

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA