Développement : Dia fait un pas de plus vers la proximité avec Dia Fresh

|
 Avec sa nouvelle enseigne, Dia semble tourner le dos au hard-discount.
Avec sa nouvelle enseigne, Dia semble tourner le dos au hard-discount. © DR

Le hard-discount n'est plus ce qu'il était. Après la mise au point sémantique du patron de Lidl, la semaine dernière, expliquant que l'enseigne n'est plus un hard-discounter, voilà que Dia, lui aussi, fait un pas de plus vers le format, si populaire aujourd'hui, de la proximité. Présenté en grande pompe à Madrid la semaine dernière, le concept Dia Fresh compte déjà 12 points de vente en Espagne (5 à Madrid, 4 à Barcelone et 1 à Valladolid, Séville et Cadix), et en disposera de 20 de plus d'ici à la fin 2012. Pas question, pour l'heure, d'envisager des ouvertures ailleurs qu'en Espagne.

Le principe ? De l'ultraproximité, en centre-ville. Soit de toutes petites surfaces (150 à 200 m² maximum), des amplitudes horaires importantes (jusqu'à 21 h 30) et une mise en avant particulière des produits frais et de snacking. Plus grand-chose à voir avec le hard-discount...

Un virage déjà pris depuis longtemps par Dia. Et sans trop avoir à s'en plaindre. Le groupe présentait en effet la semaine dernière ses résultats des neuf premiers mois de l'année, et ils sont plutôt bons : 8,7 Mrds € de chiffre d'affaires, à + 6,9% sur la période. Et en Espagne, son pays phare, pourtant en plein marasme économique : 3,65 Mrds €, à + 5,7%.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2250

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Nos formations