Développement : U va tester des modèles de drive accolé et de drive solo

|
Serge Papin, président de Système U, vise les 1000 drives d’ici à cinq ans.
Serge Papin, président de Système U, vise les 1000 drives d’ici à cinq ans.© B. MARTINEZ

En septembre prochain, les Hyper U des Herbiers, en Vendée, et de Sierentz, en Alsace, vont tester le drive accolé, avec 5 000 références dans le catalogue et un objectif de chiffre d'affaires aux alentours de 3 M €. Dans la foulée, courant 2013, cette fois, deux autres points de vente U, à Vannes et Limoges, se mettront au drive solo.

Ainsi Système U, adepte jusqu'à présent du seul picking magasin et, essentiellement, du système de retrait en magasin, entre à son tour dans la danse, proposant de « vrais » drives si l'on peut dire. En cause, le succès du modèle drive, avec plus de 2,3 millions de ménages acheteurs pour, déjà, 8,5% de pénétration, contre 3,8% fin 2010, selon Kantar Worldpanel. En cause, surtout, et en conséquence directe : les limites du picking qui, au-delà de 3 millions de chiffre d'affaires, n'est plus gérable, ayant pour résultat de vider les rayons des points de vente devant les clients qui, eux, prennent la peine de continuer à se rendre en magasin. Pour accompagner ce passage à un modèle de drive plus abouti, U s'apprête à lancer, début juillet, un logo U Drive et lancera ensuite, en septembre, une application smartphone Courses U.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2234

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message