Développement : un nouveau concept suffira-t-il à relancer Monceau Fleurs ?

|
L226605502_1Z.jpg
L226605502_1Z.jpg© DR

Empêtré dans une situation financière assez difficile (chute des ventes de 17%, résultat négatif de 2,5 millions d'euros et digestion des acquisitions plus compliquée que prévu), le réseau Monceau Fleurs a mis en place un plan au nom évocateur, « Rebond 2013 », complété par de nouveaux concepts de magasins pour « restaurer la performance du groupe sur son activité vente de produits ».

Monceau Fleurs a ainsi injecté un peu de parisianisme dans son histoire, avec un logo qui évoque clairement le parc Monceau, situé dans les beaux quartiers de la capitale. Une nouvelle signature institutionnelle apparaît, « Marché floral depuis 1965 », pour couper l'herbe sous le pied de la concurrence et revendiquer son antériorité et une certaine expérience, bien que le concept de fleuriste libre-service soit beaucoup plus récent.

Les clients ayant passé commande via l'offre click'n'drive par internet ou par téléphone peuvent désormais retirer leur produit à l'extérieur auprès d'un comptoir spécifique. Quant aux matériaux employés, ils évoquent les appartements parisiens (bois blanc, effets de moulure, carrelage en faïence). Une montée en gamme qui devrait également s'appliquer aux autres enseignes du groupe (Happy et Rapid Flore).

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2266

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Nos formations