Dia : la CGT fait monter la pression avant d’être reçue au ministère

|

Dossier Suite à la réception de la direction de Dia au ministère du Redressement productif, le 19 mai, la CGT a publié un communiqué pour faire valoir ses positions sur ce dossier sensible. Le 8 mai, le groupe de distribution (près de 900 magasins et 7500 salariés en France) a confirmé vouloir vendre la totalité de ses activités en France.

Le syndicat sera reçu le 23 mai par le ministre du Redressement productif
Le syndicat sera reçu le 23 mai par le ministre du Redressement productif

« La CGT dénonce depuis longtemps le manque de dialogue social, la dégradation des conditions de travail, les innombrables procédures disciplinaires, les discriminations que subissent les élus et mandatés (notamment ceux de la CGT), les entraves et la mise en place des locations gérances qui ont eu des effets dévastateurs en termes d’emplois et qui ont conduit de très nombreux locataires gérants à la faillite », assure la centrale syndicale, qui dénonce notamment les aides publiques dont a bénéficié le groupe : « La CGT craint pour l’emploi de 2000 salariés alors qu’au titre du CICE et autres exonérations DIA France a bénéficié de 15 millions d’euros en 2013. Et, pourtant, cette même année, le nombre de magasins est passé de 888 à 865 ! Pour rappel, le Groupe DIA a enregistré un résultat net de 9% sur le dernier exercice. »

La centrale syndicale fait monter la pression alors qu’elle doit être reçue à son tour le 23 mai au ministère, en même temps que les autres organisations syndicales. Elle souhaite notamment organiser une table ronde avec les dirigeants de Dia France et Espagne, en présence des organisations syndicales de salariés et du ministre Arnaud Montebourg.

La CGT appelle à une manifestation le 5 juin devant le siège France de Dia, à Vitry-sur-Seine. « Ce même jour, les salariés comptent démontrer leur volonté de garder leur emploi en improvisant une vente de produits Dia de 11h30 à 14h30 ; vente qui sera ouverte au public rue Léon Geoffroy, à Vitry-sur-Seine », conclut le syndicat.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres