Dia-Mart prend le contrôle de l’Institut du Commerce Connecté

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

La société de conseil en stratégie du retail, fondée et présidée par Cédric Ducrocq, vient de prendre la majorité du capital de l’Institut du Commerce Connecté, un think-tank spécialisé dans la digitalisation du retail, qui restera managé par son fondateur, Jérôme Gayet.

Cédric Ducrocq, le PDG du Groupe Dia-Mart.
Cédric Ducrocq, le PDG du Groupe Dia-Mart.© dr

Le cabinet Dia-Mart poursuit la diversification de ses métiers. Outre son activité historique de conseil en stratégies pour les retailers, l’entreprise créée et toujours présidée par Cédric Ducrocq a développé dernièrement par acquisitions et rapprochements de nouvelles compétences. Dans les études consommateurs, elle a acquis Côté clients, toujours pilotée par son fondateur, Guillaume Antonietti. Et dans l’élaboration des concepts de magasins, elle a développé sa filiale UX Institut en intégrant le cabinet Design Day et ses associés, dont Georges Duarte qui dirige la structure.

Aujourd’hui, le groupe Dia Mart qui pèse plus de 10 millions d’euros de volume d’affaires ajoute une nouvelle pierre à l’édifice en absorbant la majorité du capital de l’Institut du Commerce Connecté, un think-tank dédié à la digitalisation du commerce fondé en 2012 par Jérôme Gayet. L’ICC qui organise des séminaires, des conférences, des learning expeditions, des formations, et des clubs thématiques revendique l’accompagnement de plus d’une centaine de distributeurs dans leur accélération digitale.

Accélération et internationalisation pour l'ICC

Dans un esprit d’open innovation, l'ICC indique fédérer plusieurs dizaines d'experts autour des enjeux du commerce connecté et de la montée en compétence des managers du retail. En rejoignant Dia Mart, l’Institut mise la fertilisation croisée avec les experts du retail de Dia-Mart, sur un enrichissement des prestations aussi avec le lancement de clubs thématiques Vip notamment et, enfin et surtout, sur une internationalisation avec, outre des bureaux à Paris et à Lille, une représentation permanente à Londres et New-York ; et via Ebeltoft (un réseau international dont Dia-Mart est le membre français), une présence dans 24 pays sur les 5 continents (USA, UK, Chine, Brésil, Inde, etc.).

Pour Cédric Ducrocq, le PDG du Groupe Dia-Mart, qui s’estime déjà "très actif dans la transformation digitale des retailers. Le rapprochement avec l'ICC nous permet d'être encore plus en prise directe avec l'univers des start-up et de la retailtech. Nous apporterons notre connaissance intime du retail et nos contacts." Quant à Jérôme Gayet, le co-fondateur de l’ICC qui en reste le directeur, il voit dans ce rapprochement la légitimation des principes de la création de l’institut : "Nous avons alors eu l’idée de mettre à disposition des retailler une boite à outils de la transformation digitale. Formations, séminaires, rencontres, événements… tout est conçu à l’ICC pour aider les enseignes et les pure-players à enrichir leurs connaissances dans un univers digital en ébullition permanente, et à faire les bons choix stratégiques. Notre métier est très complémentaire de celui de Dia-Mart et c’est donc avec beaucoup d’enthousiasme que je vois l’ICC prendre ce nouvel envol."

Le prochain Connected Day organisé par l'ICC le 23 novembre à Lille, la grande journée annuelle de l’ICC, sera d’ailleurs l’occasion de consacrer ce rapprochement, avec la présence de Michel-Edouard Leclerc pour présider la manifestation.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA