Marchés

Didl condamné pour avoir imposé ses prix

|

LÉGISLATION - LOISDécidément, les fournisseurs ne sont pas à la noce en cette fin d'année. Après les lessiviers, c'est la société qui commercialise Didl qui vient d'être condamnée à une amende pour avoir imposé ses prix de revente...

La société Kontiki, distributeur des produits Didl en France, a été condamnée par l'Autorité de la concurrence à 1,34 million d'euros d'amende pour avoir imposé à ses revendeurs les prix de détail au consommateur, entre 2003 et 2007. L'ensemble des produits Didl étaient concernés, à savoir les célèbres peluches, mais aussi les dérivés comme des cartes postales, des cartables et des vêtements. La souris à grande pattes bénéficiait aussi d'un réseau sélectif de 1900 points de vente, "dans le but de provoquer la rareté", estime l'Autorrité de la concurrence. Le contrat où figuraient les "prix conseillés" étaient "en fait imposés", estime le gendarme de la concurrence. Il y a quelques années, plusieurs sociétés du secteur du jouet avaient été condamnés pour entente et prix imposés, et l'Autorité avait aussi sanctionné des enseignes, ce qui n'est pas le cas pour Didl. La société Kontiki a la possibilité de faire appel de cette décision.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA