Digital Retail: Ikea France, la "timeline" de Facebook, Target dans l'intimité de ses clients

|

Ikea France, une polémique mais pas de « bad buzz » sur le web

Tout était prêt, la pub tournée, le jeu lancé, les bougies prêtes à être soufflées… Jusqu’à cet article du Canard Enchainé qui accuse la direction d’avoir espionné ses salariés. Une polémique qui prend d’ailleurs avec de nouvelles révélations et une plainte de salariés qui devrait intervenir ces prochains jours selon un de leurs avocats Me Yassine Yakouti. Pourtant, à la différence des polémiques précédentes concernant les entreprises de distribution (on repense à Cora ou Monoprix), il n’y a pas eu cette fois de tsunami de messages de colères sur Facebook ou Twitter.  A peine quelques messages par-ci, par-là. Si le groupe a à gérer une crise réelle, il est difficile de parler de bad buzz. Pourquoi ? Peut-être que l’enseigne, très fréquentée par les utilisateurs des réseaux sociaux (les 25-35 ans pour faire vite) jouit d’un capital sympathie plus grand que les enseignes alimentaires ? Certainement. Mais aussi parce qu’il s’agit d’une affaire complexe dans laquelle il est question d’espionnage, d’officine… Bref, c’est une information lointaine, presque « désincarnée » car plus politique que sociale. Mais c’est peut-être enfin et surtout parce que cette affaire n’a pas trait au pouvoir d’achat à la différence de la caissière qui avait pris le bon de réduction ou l’employé qui avait récupéré les légumes jetés. Or de manière générale, et avec plus de virulence en temps de crise, ce sont les questions de pouvoir d’achat qui mobilisent le plus. Sur le web comme ailleurs.

 

Facebook, les marques doivent passer à la « timeline »

Améliorer sa page Facebook c’est désormais possible pour les marques. Le réseau social a annoncé une mise à jour des pages pour passer à la présentation appelée « Timeline » comme les comptes Facebook classiques. Outre les photos plus grandes et la maquette plus esthétique, les nouvelles pages Facebook permettent aussi de communiquer plus d’informations et notamment une frise chronologique. C’est ce qu’ont fait notamment la société de vêtements de luxe Burberry ou encore le club de foot de Mancheter United. Sur une colonne, à droite de la page, les utilisateurs de Facebook peuvent cliquer sur les années et ainsi accéder à un grand nombre de photos et d’informations sur l’histoire de la société et du club. Les nouvelles pages permettent aussi aux entreprises d’envoyer des messages à leurs fans et d’accéder à des données à des outils de fréquentation de la page. Cette nouvelle version sera disponible pour tout le monde à partir du 7 mars prochain.

Target dans l’intimité de ses clients

L’enseigne américaine de grande distribution Target en sait beaucoup sur ses clients. Dans une vaste enquête, le New York Times Magazine explique que Target s’est constitué depuis des dizaines d’années des données sur les habitudes d’achats de chacun de ses clients. Des données qui, traitées par le champion maison de la statistique Andrew Pole, permettent d’entrer dans l’intimité des clients. Notamment savoir si une cliente est enceinte. Or les jeunes parents sont le « Saint Graal » des commerçants, explique le New York Times. Et savoir très tôt qu’un cliente est enceinte (au cours du second trimestre) permet de cibler les réductions et les publicités. Pour ça l’enseigne attribue autant que possible une carte d’identité virtuelle « Guest ID » à ses clients. Dès qu’un d’entre eux paie par carte, répond à un sondage, visite le site, utilise un coupon ou ouvre un mail, l’information est stockée par Target. Et grâce aux mathématiciens spécialisés en statistique, l’enseigne réussit à savoir dès les premières semaines qu’une cliente est enceinte. Pour en savoir plus, voir la vidéo.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message