Digital Retail: Les marques "de gauche" et l'image-prix

|

Avoir des fans sur Facebook, ça rapporte quoi ?

C’est la grande inconnue des réseaux sociaux. Avoir des fans sur sa page c’est bien pour l’image mais est-ce que ça se traduit dans les ventes ? « C’est très difficile à savoir, explique Sonia Depoilly, directrice marketing de Chupa Chups. Parce que nos périodes de forte activité sur Facebook s’inscrivent dans le cadre de campagnes marketing plus larges avec de la pub et des lancements de produits. Difficile de savoir dans ce cas-là quel est l’impact de Facebook dans ce dispositif. » La marque de sucettes, arrivée tardivement sur le site en 2011, compte déjà plus de 1,2 million de fans. Elle y consacre 10% de son budget marketing.

Mais le champion hexagonal de Facebook reste toujours Oasis. La marque de boissons a réussi à transposer sa saga télé de fruits rigolos sur les réseaux sociaux. Résultat : 2,2 millions de fans sur Facebook. Sa dernière application pour smartphones, Be Fruit, a même été téléchargée depuis le 28 mars plus de 50 000 fois. Mais, plus intéressant, Oasis a effectué une étude sur l’impact de cette stratégie sur ses ventes. Et il s’avère que 84% des fans d’Oasis sur Facebook en ont consommé ces six derniers mois contre 57% en moyenne pour les utilisateurs de Facebook non fans de la marque. Difficile d’en tirer une conclusion absolue (ceux qui boivent de l’Oasis sont plus enclins à devenir fans de la marque que les autres…). Mais c’est au moins la preuve qu’il y a un lien entre la consommation d’un produit et l’attrait de la marque sur un réseau social. Orangina-Schweppes –propriétaire d’Oasis-ne doute pas en tout cas, puisque le groupe va augmenter son budget marketing consacré à internet de 7% en 2011 à 12% en 2012.

 

 

La technologie NFC ce n'est pas que pour le paiement

Les puces NFC (pour Near field communiction) dans les téléphones mobiles, cela fait maintenant plusieurs années que l’on en parle. Les fabricants de terminaux de paiement comme Ingenico y voient la carte bancaire du futur. Mais la technologie NFC ne se résume pas à ça et ouvre la voie à des champs applicatifs bien plus vastes. Et c’est Sony qui est aujourd’hui un des meilleurs VRP de la technologie NFC. Avec son prochain smartphone XPeria S, le japonais va proposer des petites pastilles (en option) baptisées Smart Tags que les utilisateurs pourront programmer à leur guise. Programmer un réveil et un niveau sonore pour la pastille de la chambre, mette en marche la télé et lancer la box pour celle du salon… A chaque fois il suffira de passer le smartphone devant la pastille. Cela concerne le grand public mais les applications sont nombreuses aussi pour le magasin. Exemple: aujourd’hui certaines enseignes multiplient les écrans pour des démos de produits ou des comparatifs. Avec une puce, la même vidéo pourrait apparaitre directement sur le smartphone du client. Idem pour les murs virtuels de courses comme ceux testés par Delhaize en Belgique. A la place d’un code-barres ou d’un QR code, une puce NFC permettrait de faciliter l’acte d’achat en éliminant la prise de photo et le téléchargement au préalable de l’application idoine…  Aux enseignes d’inventer la suite.

Les Smart Tags de Sony en démo:

 

L’ombre de l’image-prix sur la couleur politique des marques

Il y a quelques jours, le cabinet Nomen a sorti une étude sur la perception politique des marques par les Français. Evidemment il s’agit au premier abord d’un clin d’œil en pleine période électorale. Mais à y regarder de plus près on peut en tirer un enseignement: les marques et enseignes considérées comme de gauche sont celles qui ont la meilleure image-prix. Quelques exemples: Kiabi, Free, E.Leclerc, Etam, H&M ou encore CDiscount… Marques de gauche pour les Français. Certes, Jean-Charles Naouri, le président de Casino -propriétaire de CDiscount- a bien été directeur de cabinet de Pierre Bérégovoy dans les années 80, Xaviel Niel –patron de Free- est un des grands patrons français les moins appréciés par le pouvoir actuel… Les Français interrogés n’ont pas répondu en fonction des affinités des différents patrons d’entreprises mais bien en fonction des images.

Et pour eux: moins la marque vend des produits onéreux (et se pose donc en protecteur du pouvoir d’achat), plus elle est de gauche. Ainsi certains distributeurs seront ravis d’être considérés comme de gauche (Leclerc, Intermarché…), d’autres grinceront peut-être des dents en découvrant qu’ils considérés comme de droite. On pense à Darty et surtout à Carrefour dont 41% des Français interrogés attribuent des valeurs de droite c'est-à-dire de la fermeté, de l’individualisme, de la tradition mais aussi de l’audace et du dynamisme. Mais aussi une image-prix pas excellente. L’importance de cette dernière dépasse d’ailleurs les valeurs accordées autrefois à certaines entreprises. Ainsi Apple et Ben&Jerry’s (issus de la contre-culture), la Fnac (l’agitateur culturel plébiscité par les milieux intellectuels de gauche), Orange (ancien service public) ou encore The Kooples et Michel&Augustin (au marketing décalé) que l’ont imaginerait plutôt de gauche sont considérés comme étant de droite par les consommateurs. Chacune d’entre elles n’étant pas réputée pour ses tarifs agressifs. Enfin pas de surprise pour Président (la marque de camembert) considérée par les Français comme de droite. Mais pour combien de temps encore?

 

Marques perçues à gauche par les Français (note inférieure à 4,8)

Kiabi : 3,8

CDiscount : 4,3

Free : 4,4

Dop : 4,4

Franprix : 4,5

H&M : 4,5

Etam: 4,6

Intermarché: 4,6

E.Leclerc: 4,6

Yves Rocher: 4,6

Nivea : 4,7

MisterGoodDeal : 4,7

Nature et Découvertes : 4,7

Marques perçues comme neutres (note entre 4,8 et 5,2)

IKEA : 4,8

PriceMinister : 4,8

Axe : 4,8

Amazon : 4,9

La Redoute : 4,9

Pixmania : 4,9

Zara : 4,9

Dim : 4,9

Fanta : 5

Mennen : 5

Danette : 5

Le Rustique : 5

Mami Nova : 5

Orangina : 5

Converse : 5,1

Yoplait : 5,1

Innocent : 5,1

Bonne Maman : 5,1

Cœur de Lion : 5,1

Miko : 5,1

Puma : 5,1

La Laitière : 5,1

LU : 5,1

Nutella : 5,1

Maison du Café : 5,2

Gillette : 5,2

Caprice des Dieux : 5,2

Fleury Michon : 5,2

Auchan : 5,2

Marques perçues à droite par les Français (note supérieure à 5,2)

Samsung : 5,3

Levi’s : 5,3

The Kooples : 5,3

Adidas : 5,3

Ben & Jerry’s: 5,3

Nokia: 5,4

Darty: 5,4

Fnac: 5,4

Monoprix: 5,4

Comptoir des Cotonniers: 5,4

Aigle: 5,4

Orange: 5,5

SFR: 5,5

Habitat: 5,5

Carrefour: 5,5

Reebok : 5,5

Nike : 5,5

Schweppes : 5,5

Michel & Augustin : 5,5

Coca Cola: 5,5

Nuxe : 5,6

Président : 5,6

Lavazza : 5,6

Nestlé : 5,6

Vichy : 5,7

Roc : 5,7

Bourjois : 5,7

Carte Noire : 5,7

Senseo : 5,7

Magnum : 5,7

Sephora : 5,7

Sony : 5,8

Marionnaud : 5,8

Bouygues Telecom : 5,9

Apple : 5,9

BlackBerry : 6

Microsoft : 6

Clarins: 6

IBM: 6,1

Nespresso: 6,1

Häagen Dazs: 6,1

L’Oréal: 6,4

Lacoste: 6,5

2 commentaires

La rédaction LSA

17/04/2012 15h10 - La rédaction LSA

Bonjour, Oui c'est effectivement une réflexion intéressante. Nous pouvons aussi prendre l'exemple de Free. Créateur de pouvoir d'achat d'un côté et peut-être destructeur d'emplois de l'autre... http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2012/03/23/97002-20120323FILWWW00461-free-pourrait-detruire-10000-emplois.php Mais c'est la perception que les consommateurs ont des marques qui n'ont considéré -dans ce sondage- qu'une partie de l'équation effectivement. Cordialement, F.B.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

oli

17/04/2012 11h10 - oli

Est ce qu'avoir les prix bas, signifie qu'on est une entreprise de gauche? Je n'en suis pas certain. Ce résultat est peut être obtenu en réduisant les salaires des employés au plus bas, les produits sont achetés auprès de pays où le main d’œuvre est bon marché et peu protégé. Faut il mieux pas acheter plus cher auprès d'entreprises qui investissent dans leur équipe et leur équipement en France? LVMH est peut être plus une entreprise de gauche en créant des atelier que Kiabi de ce point de vue, mais là je pousse le bouchon un peu loin.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message