Digital Retail: Walmart joue à Angry Birds, American Express va sur Twitter et IBM sur Facebook

|

Un bon de réduction à chaque tweet, le pari d’American Express

Les marques ont tendance à se casser les dents avec les réseaux sociaux. Comment profiter de cette fabuleuse audience en dehors des éternelles fan pages ? American Express a peut-être trouvé une solution efficace pour Twitter. L’idée consiste à synchroniser sa carte AMex avec son compte Twitter et de retweeter le cas échéant des offres de promotions émises par les partenaires d’American Express pour en bénéficier. Par exemple, si Best Buy envoie sur son compte Twitter qu’il propose un rabais de 15% sur les écrans plats Samsung pour les possesseurs d’AMex le lendemain, il vous suffit de retweeter l’information pour en bénéficier. Lancée aux Etats-Unis, l’opération d’American Express réunit déjà une poignée de partenaires comme Best Buy justement, MacDo, H&M ou le spécialiste du bio WholeFoods. "American Express est en train de transformer le contenu de Twitter en outil commercial, par la mise en contact directe des détenteurs de cartes AMex avec les commerçants, dégageant ainsi pour chacun d'eux de la valeur réelle", explique Ed Gilligan, vice-président d'American Express, cité dans le communiqué. "Transformer Twitter en outil commercial" ; on touche peut-être là à la limite de l’exercice… Sur les réseaux sociaux, l’intrusion du commercial est souvent mal vu et les tweets dits sponsorisés, très décriés par la communauté, ne prennent pas. Ceux qui pratiquent le tweet sponsorisé sont souvent moqués et leur réputation en prend un petit coup sur le réseau. L’appât du gain sera-t-il plus fort que l’e-réputation ? Ca reste à démontrer.

 

IBM capable de traquer les avis des clients sur les réseaux sociaux

La marque Henkel a récemment changé l’odeur d’un détergent qu’elle venait pourtant de lancer dans le commerce. Elle avait même, quelques mois plus tôt, changé le packaging d’un cosmétique Schwarzkopf pour coller à une cible adolescente alors que ce n’était pas son objectif au lancement du produit. Comment Henkel a procédé à ces réajustements en cours de vie ? En scrutant les milliers d’avis des utilisateurs de leurs produits les sur réseaux sociaux. Et ce grâce aux solutions créées par IBM dans le traitement massif de données comme InfoSphere BigInsights. Des logiciels complexes qui doivent être capable de traiter et comprendre tous types de messages comme ceux écrits dans le style SMS et même les smileys. Mais lorsqu’ils y parviennent, ils permettent aux marques de disposer d’un outil de satisfaction clients à grande échelle qui serait l’équivalent de Médiamétrie pour les chaînes de télé dans la grande conso. Avec le développement d’outils de la sorte, les marques et les distributeurs pourraient faire évoluer leurs produits et assortiments en quasi temps réel. Avec toutefois des limites à prendre en compte. Ceux qui expriment leur avis sur un produit sont souvent les consommateurs déçus par ce même produit. Et leur avis ne reflète pas toujours celui de la majorité silencieuse des consommateurs…

 

Walmart/Angry Birds, ou comment récupérer intelligemment le jeu dématérialisé

Le raz-de-marée marketing autour du jeu sur mobile Angry Birds est décidément d’une rare intensité. Pour la sortie de la nouvelle version du titre, Angry Birds Space, l’éditeur Rovio a conclu un accord d’exclusivité avec Walmart pour vendre les produits dérivés officiels. A priori rien de bien original. Sauf que sur ces produits dérivés, se trouvent des codes qui permettent de débloquer des niveaux et des options dans le jeu téléchargé sur mobile. Alors que les distributeurs voient le jeu vidéo sur support dématérialisé monter en puissance (les jeux achetés en ligne directement sur mobile ou sur console), certaines enseignes comme Micromania proposent de cartes prépayées qui permettent de télécharger du contenu. Un premier pas un peu limité. En revanche cette initiative de Walmart avec Rovio est davantage intéressante. Plutôt que de vendre ce qui est déjà accessible en ligne comme avec les cartes prépayées, l’enseigne propose de l’exclusif et crée de l’événement en magasin avec un produit dont les ventes a priori lui échappent. Malin.

 

La taille gargantuesque de Walmart en infographie

Une infographie intéressante sur la taille comparée du colosse Walmart avec les revenus du box office, la consommation électrique d'Etats américains, la population de pays ou... le PIB de la Norvège...

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message