Directeur de centre-auto : entre polyvalence et passion

|

Garant de la politique de l'enseigne, il encadre ses troupes au plus près. Passionné par le monde automobile et homme de terrain, le directeur de centre-auto est aussi en contact étroit avec les clients, tout en multipliant les activités:recrutement, form

LSA_2006_metier

Opportunité de création d’entreprise

En partenariat avec Toute la franchise


NORAUTO

NORAUTO

100 000 € d’apport personnel

demande de documentation


Si le directeur d'un centre-auto se doit d'être dynamique, rigoureux et doté d'un sens aigu du management, il doit par-dessus tout être passionné par le monde automobile. Il suffit de pousser les portes d'un spécialiste des accessoires auto pour s'en persuader. Car si certains font grise mine à l'idée de mettre la main à la poche pour changer un jeu de balais d'essuie-glace ou de plaquettes de frein, nombreux sont ceux qui viennent, au contraire, pour se faire plaisir: ici, un passionné de hi-fi soucieux de transformer son véhicule en véritable boîte de nuit; là, un aficionado du «tuning» qui, tel un chirurgien plastique, remodèle mois après mois son véhicule en voiture de sport !

Cet aspect bien particulier de la profession impose au directeur de centre-auto non seulement une présence quasi permanente sur le terrain, mais aussi d'avoir une excellente connaissance du secteur pour répondre aux attentes et aux besoins d'une clientèle souvent passionné. «Acteur numéro un pour insuffler une ambiance, le directeur se doit d'être au plus près de ses clients, qui attendent d'être épaulés dans leurs choix, mais également de ses équipes, auxquelles il rappelle chaque jour l'importance de la notion de service dans notre métier», explique Didier Delriu, à la tête du centre Autobacs de Lognes (Seine-et-Marne).

C'est pourquoi, chaque matin, après avoir effectué un tour de magasin, il réunit tout son personnel lors d'un «morning briefing», afin de lui rappeler les objectifs de la journée, bien sûr, mais aussi les «basiques» à garder en mémoire pour bien accueillir les clients. Véritable animateur de son point de vente, le manager a également pour priorité de fidéliser une clientèle volatile en multipliant les animations (jeux vidéo, écrans plats, auditorium...), en aménageant des lieux de vie (point café, sandwicherie, espace enfants) et, surtout, en proposant régulièrement des nouveautés et des promotions.

«Nous accueillons principalement deux types de clientèle, confirme Didier Delriu : celle qui vient nous voir par nécessité après avoir préalablement déposé son véhicule dans notre atelier, et les habitués qui reviennent chaque semaine pour assouvir leur passion, en quête de nouvelles idées

Le management est essentiel

D'une façon générale, le directeur d'un centre-auto se doit d'être un peu partout à la fois: en rayon s'il y a du monde, au milieu de ses équipes, ou même à la réception d'une livraison si cela est nécessaire. À cette polyvalence, à l'antipode de la monotonie et d'un travail répétitif (les tâches administratives ne représentent que 30% du temps de travail sur une journée), s'ajoute l'obligation de se remettre sans cesse en question, de marquer à la culotte ses concurrents.

«Chaque semaine, je visite des centres Norauto et Feu vert, mais aussi des enseignes comme Boulanger qui, comme nous, commercialise des autoradio CD, des GPS ou des lecteurs DVD portables, explique encore Didier Delriu. J'observe les clients, visite la partie atelier et effectue un relevé attentif des prix avant de remonter toutes ces informations à notre centrale d'achats.»

Si une majorité des directeurs a fait ses classes comme chef de rayon, puis chef de secteur, plus rares sont les titulaires d'un BTS technique. Pourtant, la partie atelier de montage (mécanique, pneumatiques, vidange...) est étroitement liée à la vente de pièces techniques et à l'univers de l'électronique embarquée nécessitant une intervention sur le véhicule. L'atelier réalise ainsi jusqu'à 50% du chiffre d'affaires d'un centre-auto. D'où l'importance -et la difficulté parfois- pour un directeur de consacrer autant de temps au management des équipes techniques qu'aux vendeurs en rayons.

Un métier évolutif

Pourtant détenteur d'un BTS maintenance automobile -un profil plutôt rare dans la profession où l'on rencontre davantage de directeurs ayant plutôt une formation commerciale-, Jérôme Cailbourdin, directeur du centre-auto Norauto de Vélizy-Villacoublay (Yvelines) reconnaît que la tâche n'est pas toujours aisée.

«La population en atelier est différente de celle du magasin. En raison de l'absence de clients, les rapports sont plus libres, plus directs. Dans les rayons, les contraintes sont évidemment plus nombreuses.» Une différence qui oblige le directeur de centre-auto à jongler de l'un à l'autre et à adapter en permanence son discours.

On le voit, le métier de directeur de centre-auto est particulièrement dynamique. «C'est un beau métier qui regroupe des activités multiples et variées», insiste Jérôme Cailbourdin. Garant du chiffre d'affaires et de la politique de l'enseigne, il manage ses troupes au plus près, est en contact avec les clients, mais également en charge du recrutement, de la formation et des plans de communication au niveau local. Acteur incontournable de son magasin, il n'hésite pas à éplucher les prospectus des concurrents, en permanence à l'écoute de l'évolution de son métier. Comme, par exemple, les avancées techniques chez les constructeurs automobiles ou la mise en place de normes environnementales.

Ainsi, les centres Norauto étant désormais certifiés Iso 14001, chaque directeur du réseau se doit de respecter les filières de recyclage et les divers protocoles liés à la gestion des déchets. Pas étonnant, dans ces conditions, que la moyenne d'âge pour un directeur de centre-auto soit inférieure à 40 ans !

Raphaël Sallerin


Didier Delriu
, 33 ans, directeur du centre auto Autobacs de Lognes (77).

«Nous accueillons surtout deux types de clientèle : celle qui vient par nécessité pour remplacer une pièce technique sur son véhicule, et les habitués qui viennent assouvir leur passion, en quête d'idées. Pour les satisfaire, il faut avoir une excellente connaissance du secteur automobile, mais aussi surveiller de très près nos concurrents.»

Son CV

1995
  À 21 ans, parallèlement à la préparation de se son BTS électricité, il travaille comme vendeur à temps partiel chez Eldorauto
1997 Rejoint à temps plein Eldorauto comme chef de rayon, avant d'être nommé chef de secteur, puis chef des ventes
2002 Dirige le centre Eldorauto des Clayes-sous-Bois (78)
2005 Prend la direction du centre Autobacs de Lognes (77), le plus important du réseau

L'essentiel de la fonction

Les formations
>
En cas de recrutement externe, BTS force de vente ou action commerciale (bac + 2).
> En cas de promotion interne, ascension pyramidale -chef de rayon, de secteur, des ventes- et formations internes.
> Les enseignes s'ouvrent au recrutement extérieur, en particulier dans le cadre d'un développement en franchise. Des stages en magasins et au siège sont alors indispensables.

Les missions
>
Garantir le respect des normes et la politique de l'enseigne.
> Superviser le recrutement.
> Suivre de près la concurrence et remonter les informations auprès de la centrale d'achats.
> Être le premier acteur pour créer une ambiance.
> Assurer les relations avec les partenaires industriels.

Les qualités requises
>
Être passionné par le monde automobile.
> Une solide connaissance du commerce d'accessoires.
> La rigueur.
> Le sens du management.
> Le sens de l'accueil.
> Une formation technique complémentaire est un vrai plus.

La rémunération
>
Jusqu'à 5000 €/mois, hors primes sur objectif et intéressement sur le chiffre d'affaires. Ces primes peuvent représenter un 13e et un 14e mois.

Les évolutions possibles
>
Directeur régional du réseau ou directeur de secteur.
> Accompagner les nouveaux franchisés dans leur ouverture comme chargé de mission.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
Franchise explorer

Franchise explorer

L’expertise au service du secteur de la franchise

Toute l'actualité

Toute l'actualité des secteurs d'activité en franchise

X

Recevez chaque semaine les actualités du marketing et de la communication online et offline des marques et des distributeurs.

Ne plus voir ce message