Discours de Marseille : les idées novatrices d'Antoine Riboud, patron de Danone

|

Dossier La chaire grande consommation de l'Essec propose une web-série en quatre épisodes pour célébrer les 50 ans du discours de Marseille, prononcé en 1972 par Antoine Riboud, fondateur de Danone. 

WEB SERIE ESSEC 2

"Il n'y a qu'une seule terre". C'est par ces mots qu'Antoine Riboud, fondateur de Danone, commence son discours novateur sur la croissance et qualité de la vie prononcé en 1972. 50 ans après le discours de Marseille, la chaire grande consommation de l'Essec propose une web-série en quatre épisodes sur ce discours visionnaire. Ils ont rencontré des hommes et des femmes, acteurs et témoins des cinquante dernières années de Danone. Dans ce deuxième épisode, Geoffroy Roux-de-Bézieux, Jean-René Buisson, Emmanuel Faber, Rémy Gérin, Serge Papin, Muriel Pénicaud, Hélène Ploix, Franck Riboud et Antoine de Saint-Affrique reviennent sur les idées novatrices, pour l'époque, d'Antoine Riboud. 

Le 25 octobre 1972, Antoine Riboud, fondateur de Danone, prononce un discours de rupture devant un patronat médusé. Constatant que le modèle capitaliste était loin d’être parfait, il y invitait les entreprises à endosser un rôle social, sociétal et environnemental. 
 
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message