Marchés

Disques durs: la hausse des prix est aussi dûe à la spéculation

|

Selon des responsables du site Rue du Commerce, il y aurait plus de spéculation sur les prix que de réelle pénurie (pour le moment) sur les diques durs. La prochaine inflation pourrait concerner les PC

Depuis un mois et demi le prix des disques durs a été multiplié par deux en France. Du jamais vu dans l'électronique grand public. "Avant le 15 octobre, nous vendions les modèles de 1 tera à 80 euros, explique Frédéric Eichrodt, le directeur des achats du site Rue du Commerce, aujourd'hui ils sont à plus de 150 euros sur le site." La faute, évidemment, aux innondations en Thaïlande, pays dans lequel est rassemblé plus de 60% de la production mondiale de disques durs. Mais pas seulement, la plupart des magasins ou sites internet disposent aujourd'hui de stocks suffisants. Il n'y a pas de pénurie à proprement parler. Pourtant les prix d'achat sont en forte hausse. Certains n'héistent pas à pointer la responsabilité des fabricants. "Certains de nos fournisseurs ont annulé en octobre des commandes que nous avions passé en août à un prix donné, explique Frédéric Eichrodt. Il a fallu passer de nouvelles commandes pour les mêmes produits mais avec les nouveaux tarifs." Des pratiques limites venant de fabricants de plus en plus puissants. Car depuis le début de l'année, deux groupes (Western digital et Seagate) se partagent 90% du marché mondial du disque dur. Un duopole inédit qui n'est pas sans poser de questions. Quoi qu'il en soit, depuis le début de la crise le 15 octobre, les ventes en volume de disques durs auraient chuté de 20% en novembre et de 40 à 50% depuis le début du mois de décembre. Des baisses qui ne seront pas compensé par les hausses de prix. Mais ce qui inquiète les distributeurs c'eest les répercutions que ces hausses de prix pourraient avoir sur le PC doté eux de disques durs internes. En effet, les fabricants leur ont déjà notifié des hausses de 50 à 100 euros sur les gammes du premier trimestre 2012. Et ce sont évidemment les entrées de gammes qui seront le plus touchées par ses hausses de prix.

Le marché des disques durs externes en France (source distributeur d'après GfK)

Ventes volume sur un an glissant à fin octobre 2011: 6 millions de pièces (+8%)

Ventes valeur sur un an glissant à fin octobre 2011: 611 millions d'euros (-2,3%)

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA