Dominique Schelcher officiellement nouveau patron de Système U

|

Serge Papin, pdg de Système U, vient de terminer son second et dernier mandat. Son successeur, Dominique Schelcher, vient d’être désigné par le conseil d’administration de l’enseigne. Et son profil tranche avec celui qui a tenu les rênes de U pendant 12 ans. Découvrez son portrait. 

Dominique Schelcher, patron du Super U de Fessenheim (68) et vice-président de la coopérative de commerçants, accède ce jour à la présidence de Système U.
Dominique Schelcher, patron du Super U de Fessenheim (68) et vice-président de la coopérative de commerçants, accède ce jour à la présidence de Système U.© Laetitia Duarte

C'est officiel! LSA l'évoquait depuis décembre 2017, les 1200 membres du Congrès de Système U qui se tient ces 17 et 18 mai 2018 à Disneyand Paris, ont appris - ou du moins ont eu la confirmation - que Dominique Schelcher est le nouveau président de la coopérative de commerçants (19,49 milliards d'euros de CA TTC en 2017). Mettant un terme à un suspense qui n’en était plus vraiment un. Il y a un an, U nommait bien deux vice-présidents (dont Dominique Schelcher) mais ce mouvement plus politique que tactique masquait une nomination quasiment actée dans les faits pour lui, l’homme de l’Est, originaire de Fessenheim (Haut-Rhin). Une petite révolution en soi puisque jusqu’ici, ses prédécesseurs à la tête de Système U étaient systématiquement originaires de l’Ouest de la France, et plus précisément de Vendée, fief historique de l’enseigne créée par Jean-Claude Jaunait, dont Serge Papin avait pris la suite. Preuve de l’expansion géographique du groupement (plus de 1 500 points de vente dans toute la France et plus de 65 000 collaborateurs). 

Discret, calme (en apparence) et moins rompu, aux joutes médiatiques affectionnées par Serge Papin, Dominique Schelcher va devoir marquer sa présidence de son empreinte. Descendant de Marc Schoelcher (père de Victor Schoelcher, celui qui a largement œuvré à l’abolition de l’esclavage en 1848) il a gardé de cet héritage familial les mots de "justice et liberté" et affiche une certaine humilité, ainsi qu’un désir de mettre l’institution au-dessus de sa personne. "Personnellement je me considère beaucoup comme un éclaireur ou un passeur. Je ne possède rien. Le projet est plus fort chez Système U que les hommes", nous a-t-il indiqué. Après avoir passé trois ans au journal l’Alsace, notamment sous les ordres de Rémi Pfimlin (homme de médias qui fut plus tard président de France Télévions), Dominique Schelcher a finalement cédé aux sirènes du commerce qui, jeune étudiant, ne l’attire pas plus que ça. C’est un peu pour cela d’ailleurs qu’il part faire des études loin de son Alsace natale, à l’ESSCA d’Angers, et du magasin où il voit son père s’escrimer sans compter et où il a beaucoup œuvré lui aussi pendant ses temps libres.

Mettre plus de digital dans le commerce, sans négliger l'humain

Pourtant, le virus du commerce va le rattraper. Il l’annonce un soir à son père, dans le magasin familial, le Super U de Fessenheim, lui qui a l’habitude, le soir, de faire le tour de son point de vente. "Je reviens". Il vient de décider de quitter le monde de la presse, pour reprendre les commandes du magasin. C’était en 1998. Et il ne les a plus lâchées depuis. Depuis cette période, il s’est en parallèle frayé un chemin dans les arcanes du groupe, qui lui a permis d’en comprendre tous les rouages. Patron de la centrale régionale Est pendant 9 ans (2009-2018), de la branche informatique de Système U baptisée IRIS (2012-2017) et administrateur national de la centrale nationale depuis 8 ans, il a toujours eu des journées bien remplies. Qui laissent un peu de temps à ce quadra (il est né en 1971) père de trois enfants pour consulter son fil Twitter, un outil dont il est accro et tisse les louanges. "On y trouve tout, les dernières tendances, et c’est une formidable source de partage de ce que j’appelle mes pépites. Et j’ai eu beaucoup de contacts grâce à cela", explique-t-il. L’homme, de son propre aveu, ne boit plus une goutte d’alcool depuis longtemps et court régulièrement les week-ends "pour la détente, et pour le plaisir". Un plaisir qu’il éprouve aussi à visiter son magasin le samedi, quand il le peut, et que ses fonctions lui en laissent le temps.

Grand fan de digital, il aura pour mission d’assurer la transition de U en la matière, au-delà des objectifs plus globaux de prise de part de marché et de développement, notamment dans les villes et en Afrique francophone. Autant d’occasions de sortir de son silence, une fois installé dans son fauteuil de patron des U. Avec d’ores et déjà des sujets chauds à traiter comme le rapprochement avec Carrefour pour les achats. Une sorte d’énorme cadeau de bienvenue.

 

Dominique Schelcher sur scène avec Serge Papin, le 17 mai 2018, lors du Congrès Système U

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter