Doug McMillon, l'international pour horizon chez Wal-Mart

|

PDG de Wal-Mart International : deux éléments suffisent à souligner l'importance du poste. Le poids qu'il représente, d'abord. À compter du 1er février 2009, Doug McMillon sera assis sur un pactole de plus de 90 Mrds $. Soit pas loin du quart du chiffre d'affaires du groupe (370 Mrds $). L'autre facteur qui donne la mesure du poste est de voir à qui Doug McMillon succède. En l'occurrence, à Mike Duke, nouveau PDG du leader mondial de la distribution à compter aussi du 1er février, en remplacement de Lee Scott.

C'est dire s'il s'agit d'une fonction en vue, susceptible d'offrir de belles perspectives de carrière. C'est d'autant plus vrai que la désignation de Mike Duke, fin novembre 2008, avait été analysée comme un signe clair : Wal-Mart mise désormais sur l'étranger pour dynamiser sa croissance. C'est dire, alors, si l'enjeu est de taille pour Doug McMillon, dont la première tâche consistera sans doute à organiser la reprise en main du chilien D et S, sur lequel Wal-Mart a lancé une OPA fin décembre.

Pas de quoi effrayer cet homme de 42 ans, présent dans le groupe depuis dix-huit ans. Spécialiste des achats, il était depuis 2005 le patron de Sam's Club, l'enseigne de vente en gros et de Club Entrepôt, autre très gros morceau du géant mondial de la distribution.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2073

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous