Douglas va devoir céder 38 parfumeries pour pouvoir avaler Nocibé

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Dura lex sed lex… Conclu en février dernier, le rachat par Advent (Douglas) de Nocibé devait encore passer sous le tamis de l’Autorité de la concurrence. C’est maintenant chose faite puisque l’Autorité vient, ce mercredi 4 juin 2014, de rendre son verdict.

Pour préserver la concurrence dans 32 zones de chalandise, l'Autorité de la concurrence exige la cession de 38 parfumeries de la nouvelle entité ainsi formée.
Pour préserver la concurrence dans 32 zones de chalandise, l'Autorité de la concurrence exige la cession de 38 parfumeries de la nouvelle entité ainsi formée.© PHOTOS DR

Si la prise de contrôle est validée, elle va néanmoins devoir s’accompagner de la cession de 38 magasins, dans les « 32 zones de chalandises identifiées où la nouvelle entité aurait eu une position trop forte », indique l’Autorité.

6% du parc

Cela représente un peu de moins de 6% des magasins concernés puisque Nocibé compte 466 points de vente en France et Douglas, 179. C’est parmi ces 645 boutiques qu’Advent va devoir trancher. Le groupe Allemand s’engage d’ores et déjà, annonce l’Autorité, à céder 13 magasins intégrés.

25 franchises cédées

Et les 25 autres vous demandez-vous ? Ce seront donc des magasins exploités sous franchise, soit sous enseigne Douglas, soit sous enseigne Nocibé. Et il faudra à Advent se pencher sur les subtilités juridiques pour venir mettre un terme à ces contrats de franchise. « Et à rechercher concomitamment pour ces points de vente des solutions de remplacement », prévient l’Autorité.

 

Les 32 zones de chalandise concernées (pour 38 magasins)

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
Franchise explorer

Franchise explorer

L’expertise au service du secteur de la franchise

Toute l'actualité

Toute l'actualité des secteurs d'activité en franchise

X

Recevez chaque semaine l'actualité des réseaux de franchise de la grande distribution et de la restauration.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA