Doux : la période d’observation prolongée de trois mois

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le tribunal de commerce de Quimper a prolongé de trois mois vendredi la période d'observation du groupe Doux, en redressement judiciaire depuis juin dernier.

Logo Groupe Doux

Une audience d'étape se tiendra le 21 mai, ajoute le document. Fin novembre, le tribunal avait déjà accordé un sursis de trois mois au volailler, après une première période d'observation de six mois.

Le groupe compte présenter un plan de continuation de son activité fin avril-début mai, avec l'intention de sortir de la phase de redressement judiciaire à l'été. Placé en redressement judiciaire le 1er juin, Doux a vu son pôle frais, déficitaire, liquidé et partiellement repris début septembre, avec la perte d'un millier d'emplois. Il se compose désormais des pôles surgelés et produits élaborés

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA