Marchés

Doux : la piste ukrainienne pour le site frais du Pas-de-Calais

|

Exit l'offre des Iraniens pour le site de Graincourt-lez-Havrincourt, mais déjà, une autre piste semble se dessiner pour les 253 salariés.

Doux logo

Visite du site par des Ukrainiens "vers 14h30, une voiture conduite par un intermédiaire luxembourgeois est arrivé à Graincourt-lez-Havrincourt. A son bord, des entrepreneurs ukrainiens intéressés par une éventuelle reprise de l'usine de volailles. Ils seraient issus du groupe MHP, géant ukrainien de la volaille. Ce groupe s'était déjà intéressé il y a quelques semaines au groupe Doux. Inconnu en France, il est côté en bourse à Londres", assure le site Internet de France 3 Nord Pas-de-Calais.

Ce site est l'un des deux principaux sites pour le frais sur lequel aucune offre de reprise n'a été déposée, avec le site de Blancafort dans le Cher. L'activité doit se poursuivre jusqu'au 10 septembre, selon le tribunal de commerce de Quimper, en charge de l'épineux dossier Doux.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message