Marchés

Doux : le gouvernement promet un million d'euros pour Graincourt

|

Le site d'abattage de volaille Doux de Graincourt, promis à la fermeture, devrait bénéficier d'un prêt d'un million d'euros par le gouvernement en cas de reprise par un industriel. Le site est actuellement occupé par les salariés en cours de licenciement.  

stéphane le foll

"Le gouvernement mobilise un million d'euros pour la revitalisation industrielle sur la zone, a indiqué un conseiller du ministère de l'Agriculture.

Fnalement éligible au FNRT

Le site de Graincourt qui n'était pas éligible au Fonds national de revitalisation des territoires (FNRT) le sera finalement compte tenu de sa taille et de la situation de l'emploi dans le bassin d'Arras". Ce fonds d'un million d'euros est débloqué sous forme de prêts sans garantie et "il reviendra au préfet de repérer ou de susciter les projets industriels" pouvant s'implanter à Graincourt.

Les salariés veulent un rachat par l'Etat

L'abattoir de Graincourt employait 254 salariés. L'annonce du ministère les laisse sceptiques. Ils souhaitaient le rachat de l'usine par l'Etat pour un euro symbolique et la remise en état des bâtiments, qui restent actuellement la propriété du groupe Doux.

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter