Marchés

Doux: plusieurs candidats à la reprise, les salariés fixés sur leur sort le 6 juillet

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le dépôt des offres de reprise au tribunal de commerce doit s’effectuer le 5 juillet. Une vingtaine de candidats seraient intéressés.

Logo Groupe Doux

Les salariés du groupe volailler Doux, en grande difficulté financière, seront fixés sur leur sort le 6 juillet, au lendemain du dépôt des offres de reprise au tribunal de commerce de Quimper, ont annoncé les syndicats vendredi à l'issue d'un comité central d'entreprise. "La date (de dépôts des dossiers) des repreneurs potentiels est fixée au 5 juillet. Nous aurons les informations le 6. On saura qui va rester, qui ne va pas rester", a déclaré la déléguée syndicale centrale CFDT Christiane Legouesbe. Une nouvelle réunion d'information entre la direction et les syndicats est prévue à Châteaulin le 13 juillet. Le tribunal de commerce doit rendre sa décision le 16 juillet, a également annoncé la CFDT.

Coop de France parmi les repreneurs

Parmi les noms d'éventuels repreneurs, le groupe Coop de France a confirmé cette semaine son intérêt, comme l'avait annoncé en exclusivité LSA, tout en critiquant la date initiale du 2 juillet. Mardi, pour renflouer sa trésorerie, Doux a vendu un actif non stratégique, l'usine morbihannaise Stanven (viande pour chats et chiens), pour 22 millions d'euros, au groupe breton Saria, spécialisé dans la valorisation de sous-produits volaillers. Au total, près d’une vingtaine de candidats seraient intéressés par la reprise de Doux.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA