Marchés

Doux: quatre sites mis en vente, 25 emplois menacés

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Ce 20 novembre commence à se jouer le sort des deux pôles (export et produits élaborés) appartenant encore à Doux. Décision du tribunal le 27 novembre.

siège de Doux
siège de Doux© DR

Le tribunal de commerce de Quimper examine en effet les offres de reprise partielle concernant quatre sites secondaires du groupe. 25 emplois sont en jeu dans ces offres de reprise, selon une source syndicale.

Cela s’ajoute aux 88 licenciements déjà menacés dans les deux branches du volailler, soit « 114 licenciements de trop » s’insurge Jean-Luc Guillart, délégué central CFDT, à l'issue d'un comité central d'entreprise (CCE).

Le tribunal de commerce de Quimper a mis sa décision en délibéré au mardi 27 novembre prochain.

Offres de reprises étudiées

Dans le cadre de cette réorganisation, le groupe a en outre mis en vente quatre sites: Châteaulin (farine animale), Pluguffan (aliment pour volaille), Kergonan (viande séparée mécaniquement et congélation), près de Quimper, ainsi que le laboratoire Transal à La Vraie-Croix (Morbihan).

Selon le syndicaliste, les administrateurs judiciaires vont demander au tribunal l'annulation de la cession des sites de Châteaulin (12 emplois) et de Pluguffan (15 emplois), les prix proposés n'étant pas à la hauteur des attentes.

Les salariés de Pluguffan, où les emplois sont menacés, seraient intégrés au plan de sauvegarde de l'emploi (PSE), a-t-il souligné.

Le site de Kergonan (18 emplois) fait l'objet de trois offres, celle privilégiée garantissant le maintien de tous les emplois. Une seule offre a été déposée pour le laboratoire Transal (19 emplois). Elle prévoit le maintien de huit salariés en CDI, selon la même source.

Le groupe est actuellement placé en redressement judiciaire avec une période d'observation qui s’étale pour l’instant jusqu’au 30 novembre, même si celle-ci pourrait se prolonger. Sur le pôle frais, qui a été liquidé au mois d’août, un millier d'emplois ont été détruits.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA