Doux suscite les convoitises

|

Le profil des repreneurs de Doux se dessine après l'annonce de la vente du groupe, mais tous restent dans l'attente de l'accès aux comptes du volailler.

A vendre. Trois semaines après l'annonce du dépôt de bilan, la déclaration de Régis Valliot est tombée comme une sanction. Alors que l'administrateur judiciaire prône une reprise globale de l'ex-leader européen de la volaille, le scénario d'une vente par activités se précise. Comme annoncé sur lsa.fr, la marque Père Dodu reviendrait, selon nos informations, aux mains de Terrena, déjà présent en GMS à marque Douce France. Si la somme à débourser se montrait trop élevée, le brésilien JBS Friboi pourrait alors entrer dans la course. Logique, l'acteur mondial de la viande a déjà repris en location les usines de Doux au Brésil le 23 mai dernier. LDC, leader sur le marché français, reprendrait les abattoirs de viande fraîche. L'usine Stanven, spécialisé dans le petfood, d'une valeur de 17 millions d'euros, pourrait revenir à la société Saria (groupe Sifdda).

 

Conserver les exportations

Charles Doux, PDG de l'entreprise, bataillerait quant à lui pour conserver les exportations. Principalement à destination du Moyen-Orient, elles seraient une des rares activités rentables du volailler, et bénéficient en plus des aides européennes.

Une réunion extraordinaire avec les syndicats se déroulera ce vendredi 29 juin. « Nous avons envoyé une liste de questions à la direction qui a accepté de nous répondre ; nous demandons entre autres comment va s'organiser le démembrement de Doux et le chômage partiel, car les approvisionnements en emballages et en volailles se font de plus en plus rares sur certains sites, pour cause de factures impayées », souligne Françoise Lavisse, déléguée syndicale centrale CFTC.

LES REPRENEURS POTENTIELS

  • JBS FRIBOI pour les activités au Brésil et Père Dodu
  • LDC pour les abattoirs de viande fraîche 
  • Les coopératives Terrena pour Père Dodu 
  • La coopérative Triskalia pour tout ou partie des actifs français

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2235

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous