Marchés

Doux : Xavier Beulin met en cause le tribunal de commerce

|

Le président du syndicat majoritaire des agriculteurs estime « ne pas être sûr que le tribunal du commerce d’une petite bourgade ait la capacité d’appréhender les sujets correctement ».

Xavier Beulin de la FNSEA

Interrogé ce matin sur Europe 1, Xavier Beulin a indiqué en substance que lorsque l’avenir d’une entreprise comme Doux étaient en jeu, « quand des milliers d’emplois sont en jeu, des milliards de chiffre d’affaires, à un moment donné il faut traiter ces sujets-là à un autre niveau ».

Mauvaise décision

Il considère que la décision du tribunal de commerce de Quimper, le 1er août dernier, de rejeter l’offre de Sofiprotéol, était « mauvaise  parce qu’elle remet en cause un projet industriel pour la filière avicole française ». Xavier Beulin, par ailleurs président Sofiprotéol, s’est défendu d’avoir joué le « rôle de l’industriel ». «C’était le rôle de coordination d’un ensemble d’acteurs avicoles pour préserver la filière volaille».

Rendez-vous le 5 septembre

Le tribunal de commerce de Quimper doit rendre son verdict le 5 septembre sur les offres de reprise de la branche frais de Doux, les offres dites « améliorées » devant être rendues publiques demain jeudi 30 août.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter