Marchés

Dove Canada s’attaque à la retouche photo

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

VIDÉO En France, on connaissait le concours Dove, dans lequel la marque d’Unilever choisit des égéries issues du grand public et inconnues. Au Canada, avec le projet Dove : Thought before action, la marque a renforcé sa position sur le thème du "naturellement belle". Estimant que "les femmes sont victimes du diktats de la beauté" à cause de la dénaturation des images, elles a décidé d’attaquer directement les agences, directeur artistique et autres graphistes.

Avec son agence de communication Ogivly Toronto, elle s’en est prise directement aux retoucheurs photos. Sur les logiciels de travail numérique (tu type Photoshop), certains effets se créent avec des plug-in. Des sortes de packages de nombreux effets précis, qui aboutissent à un résultat donné. Ces derniers se téléchargent et se partagent ainsi très facilement. Et permettent aux travailleurs du pixel de gagner beaucoup de temps.

Annuler les effets

Avec son agence, Dove a mis en ligne un package censé embellir la chair des modèles travaillés. Mais là, surprise, le plug-in avait pour conséquence d’annuler tous les effets déjà effectués. L’image originale apparaissait alors, avec le message : "ne manipulez pas nos perceptions de la vraie beauté".

Une petite blague pour laquelle la marque a effectué une vidéo de présentation.

L’histoire ne dit pas si les personnes ciblées avaient bien sauvegardé leur travail.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine les actualités du marketing et de la communication online et offline des marques et des distributeurs.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA