Drives: la nécessité d'améliorer le taux de ruptures

|

Les avantages du drive sont connus ainsi que sa très forte croissance de chiffre d'affaires et de sa part de marché depuis le début de l'année. Parmi ses quelques problèmes (assortiment, rentabilité...), il reste à ce format à régler aussi la question des ruptures. Les chiffres du panéliste Iri le démontrent. 

Auchan drive d'Orange ex Chronodrive
Auchan drive d'Orange ex Chronodrive© DR

10,4% de taux de rupture avant le confinement. Un pic à 17,7% pendant le confinement et même à 18,2% en semaine 33 (du 10 au 16 août 2020), puis une baisse à 13,3%. Pandémie ou non, ce format de vente se doit donc de régler cette question des ruptures qui était réelle avant l'arrivé de la Covid 19. 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message