Du gaz dans l'eau

|

Étrange histoire que celle du rachat des parts de Pierre Castel dans l'eau Cristalline, annoncée par l'hebdomadaire économique Challenges puis relayée par LSA, Les Échos, etc. Joints par LSA, Pierre Papillaud, patron de Cristalline et Claude-Jean Paris, patron d'Otsuka France, le groupe pharmaceutique japonais qui aiderait Pierre Papillaud à racheter les 49 % détenus par Pierre Castel, ont tous deux lâché de laconiques : « Je ne commente pas les conneries », dixit le premier, « Pas de commentaire », dixit le second. Qu'y a-t-il de si brûlant dans cette annonce d'une joint-venture qui se dissout ? À côté, Danone paraît bien plus loquace sur ses graves dissensions avec l'entreprise chinoise Wahaha. À croire que les deux Pierre, Castel et Papillaud, ne sont plus aussi bons amis qu'ils voudraient le laisser entendre.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2042

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres