Marchés

Du mauvais côté de l’A4, Décathlon privé d’ouverture le dimanche

|

A Croissy-Beaubourg, en Seine-et-Marne, Décathlon regarde toutes les enseignes de l’autre côté de l’A4 accueillir les clients du dimanche, mais l’enseigne sportive, elle, n’a pas le droit d’ouvrir.

Décathlon
Décathlon© DR

Situé dans la commune de Croissy-Beaubourg, Décathlon essuie un refus de la préfecture à sa demande d’autorisation d’ouverture le dimanche. A quelques mètres, juste de l’autre côté de l’A4, à Lognes, les autres enseignes ont reçu, elles, l’autorisation d’une ouverture dominicale.

La préfecture refuse l’ouverture le dimanche à Décathlon depuis plus de quatre ans, depuis son ouverture. Pourtant, depuis 2009, le magasin est ouvert illégalement tous les dimanches. La direction avait demandé dès le départ la création d’un périmètre d’usage de consommation exceptionnel (Puce), qui lui avait été refusé. Pourtant, ce jour n’est pas négligeable pour l’enseigne qui génère 20% de son chiffre d’affaires.

"La préfète ne nous demande pas de fermer le dimanche mais nous informe de son refus d’intégrer le magasin de Croissy-Beaubourg au Puce", déclare Jean-Jacques Manceau, responsable de la communication de Décathlon France au journal Le Parisien. Le magasin n’est pas dans une optique de fermeture le dimanche, malgré le caractère illégal de cette ouverture.

Les Franciliens sont nombreux a plébisciter l’ouverture des enseignes le dimanche. Pour combler cette demande, de nombreux magasins ouvrent illégalement, quitte à payer de lourdes amendes.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter