Duane Reade, le « so chic » new-yorkais

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

L'enseigne de la Grosse Pomme a ouvert son spectaculaire flagship au coeur de Wall Street. Il propose, vingt-quatre heures sur vingt-quatre et sept jours sur sept, un shopping plaisir et très haut de gamme, inspiré de quelques codes européens.

Une dizaine de mètres de hauteur sous plafond, des colonnes en marbre et, au fond du magasin, un bar à ongles dans un espace qui fut, un temps, le bureau de David Rockefeller. Bienvenue dans le fastueux flagship que Duane Reade, sorte de Monoprix typiquement new-yorkais, a inauguré en fanfare cet été. Le magasin se trouve au coeur du quartier d'affaires de Wall Street, pourvoyeur d'une clientèle aisée de banquiers ou traders. Sans oublier les très chics résidents.

 

Beauté ultrapremium
L’espace beauté, Look s’inspire des codes des grands magasins, avec une foule de services: salon de coiffures, miroirs permettant de visualiser les produits sur la photo de son visage, service de cirage de chaussres.

 

Dans toutes les langues
Déclinée sous la marque Walgreen, maison mère de Walgreen, l’espace santé propose de traduire les notices de médicaments en… 170 langues ! On peut aussi en commander et se les faire livrer dans tout le pays.

Bâtiment d’exception
Le magasin est situé au rez-de-chaussée d’un chicissime immeuble, appartenant à Donald trump, au coeur de Wall Street. hauteur sous plafond vertigineuse, colonnes en marbre… Le magasin cible les traders et banquiers voisins, qui disposent même d’un écran diffusant les
cours de Bourse, dans la zone snacking.

 

Des services dans chacune des trois zones

Ce vaisseau, censé redonner de la visibilité à l'enseigne aux 250 points de vente, a pour mantra « New York living easy ». Comprendre : se restaurer vite et bien, trouver l'essentiel et rester beau, mais aussi se soigner, la pharmacie étant l'un des coeurs historiques du concept Duane Reade. Le tout avec un positionnement ultrapremium, comme en témoigne une foule de services à la clientèle, dans chacun des trois univers du magasin : « Good » (l'alimentaire), « Feel » (la santé) et « Look » (l'hygiène-beauté). Salon de coiffure en shop-in-the-shop, bar à ongles, sushi bar, aliments sans gluten... Rien ne manque.

Le « big boss », Joe Magnacca, explique sans fard que pas mal d'idées viennent... du Vieux Continent. « Les Européens peuvent inspirer l'avenir de nos magasins, centrés historiquement sur la pharmacie et les produits alimentaires », confiait-il à l'ouverture. Au rayon des bonnes idées inédites, à noter tout de même des kiosques de presse disséminés dans chaque univers selon la thématique : presse économique et internationale dans la zone snacking, presse féminine dans l'espace Look, etc.

 

Atout sushi
La tendance des sushi bars traverse l’Atlantique. Après Whole Foods, Duane Reade reprend le concept, et le met en avant dès l’entrée du magasin, dans la zone de restauration rapide. Deux chefs y officient. Quelques chaises et tables hautes permettent de consommer sur place.                                                        

Hologramme Conseil
Petite touche spectaculaire à l’entrée de l’espace beauté: l’hologramme grandeur nature d’une conseillère de vente souhaite la bienvenue aux clients. À quand d’autres fonctionnalités, comme l’annonce des promos?

Sur le pouce
Bar à sushis, bar à jus de fruits, espace pâtisseries signées Starbucks, snacking premium avec la marque propre Delish… un espace chic et un distributeur Coca-Cola qui propose 130 variétés du célèbre soda !

Le shop-in-the-shop ici aussi

L'entrée se fait dans l'espace alimentaire, avec la zone « Up market », où l'on retrouve l'offre de restauration rapide et en libre-service. Sushi bar, donc, mais aussi zone café déléguée à Starbuck's, ou encore un bar à jus de fruits et smoothies. Petite touche spectaculaire : une fontaine Coca-Cola permettant d'en goûter 130 variétés ! L'espace alimentaire est complété par l'offre de traiteur et de proximité avec la boulangerie-pâtisserie, les produits frais avec une forte présence de la marque propre Delish, ou l'épicerie.

Mais le plus étonnant concerne peut-être l'espace Look. « C'est la partie la plus premium, on se croirait dans un grand magasin », souffle le consultant Frank Rosenthal. Le ton est donné dès l'entrée de la zone, avec une hôtesse virtuelle, dont l'hologramme en taille réelle souhaite la bienvenue au client. L'assortiment fait la part belle aux grandes marques et aux services. Bars à ongles, cirage de chaussures, miroir virtuel pour visualiser le rouge à lèvres ou la coloration sur son visage, kiosque à fragrances... Spectaculaire et haut de gamme. Contrairement au Beauty bubble de Carrefour Planet, le salon de coiffure ne promet pas un service rapide, et surtout pas un tarif à 10 €...

Troisième et dernier espace, la pharmacie, avec un atout majeur pour le magasin : rachetée en 2010 par Walgreens, Duane Reade « cobrande » cette zone du nom de son « grand frère », reconnu pour la qualité de son service. Là encore avec quelques services supplémentaires, tels que la possibilité de lire des notices en 170 langues ou faire livrer sa commande dans tous les États-Unis, via le réseau de magasins Walgreens. Pratique, d'autant que la pharmacie et le magasin se sont mis à l'heure de New York, la ville qui ne dort jamais : ouverture vingt-quatre heures sur vingt-quatre et sept jours sur sept.

Les plus

- Un lieu exceptionnel

- Des bonnes idées inédites, comme un kiosque à journaux par thème dans chaque univers (santé, beauté)

- Une offre de services très étoffée, notamment dans

Les moins

- Des innovations qui font un peu gadget, comme l'hologramme

- Des prix au sommet, d'autant que les promos sont peu mises en avant

- Un nombre de références un peu court, surtout en alimentaire

LES CHIFFRES

2 000 m2

La surface du magasin 500 Le nombre de produits wen marques propres 130 Le nombre de variétés de Coca-Cola sur une fontaine spécifique

Sources : LSA, Duane Reade

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2195

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA