Marchés

Duc a souffert des baisses de prix dans la distribution

|
poulet_blanc

Le volailler Duc peine à se remplumer. Le groupe français a annoncé lundi une perte nette de 6,2 millions d'euros pour son exercice 2009, améliorant ainsi sa situation par rapport à l'année 2008 au cours de laquelle le groupe avait enregistré une perte de 7,5 millions d'euros. Affecté par la baisse des prix, le chiffre d'affaires 2009 s'élève à 188,2 millions d'euros, en baisse de 7,2% par rapport à celui de 2008, a précisé le groupe dans un communiqué. L'activité poulet a représenté 50% des ventes, la dinde 22,6%, les produits traiteurs 11,6% et les produits élaborés 9,6%, a précisé le groupe qui a souligné « la très bonne tenue de l'activité Poulet, tandis que les autres activités sont restées stables ». Axé sur les produits à marques de distributeurs (MDD), Duc a affirmé avoir « souffert de l'attirance des ménages vers les 1er prix ». Dans la grande distribution, Duc dit avoir « préservé les volumes mais les baisses concédées sur les prix au second semestre ont pesé sur le chiffre d'affaires de fin d'année ». Pour 2010, Duc mise sur un accroissement des volumes « notamment grâce à la commercialisation de produits non OGM ». Le groupe s'orientera aussi vers le Bio ainsi que vers le développement des produits à réchauffer au micro-ondes « afin de répondre aux attentes croissantes de ses clients pour ce type de produits ». Duc devrait également renforcer ses partenariats avec les grandes enseignes nationales, « s'assurant ainsi d'une croissance de l'activité sur 2010 ». En revanche, le groupe a annoncé ne pas avoir reconduit des contrats avec certains de ses clients de restauration hors foyer (restauration commerciale et collective) qu'il livrait en produits surgelés afin de « restaurer ses marges ».

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message