Ducretet, de l'électrodomestique au multimédia

|

Pour la vente ou le service après-vente, les enseignes ont de plus en plus besoin de spécialistes en électrodomestique et multimédia. Et depuis peu en téléphonie. Initié il y a quinze ans, le réseau Ducretet leur est dédié.

formation_2002

Issu de la volonté de professionnels du secteur électronique grand public, le premier Centre de formation par alternance (CFA) du Réseau Ducretet -du nom du pionnier de la radio, Eugène Ducretet- a ouvert en 1992 à Clichy (Hauts-de-Seine).

«L'objectif était déjà de développer une pépinière de jeunes professionnels et d'élever le niveau de compétences des personnels de la distribution, pour répondre aux attentes croissantes des consommateurs face à des produits de plus en plus sophistiqués», rappelle Pascal Carcaillon, directeur du Réseau Ducretet, qui compte 10 établissements en France. En quinze ans après, cette vision avant-gardiste est plus que jamais d'actualité : aujourd'hui, nous formons plus de 350 jeunes par an.»

Un développement qui s'est accompagné d'une évolution des enseignements. Du côté de la filière vente, il ne s'agit plus de former des vendeurs de produits, mais des «vendeurs de solutions», car la valeur ajoutée se fait sur la vente de services et/ou accessoires.

«Les connaissances acquises en cours sur les garanties, les crédits ou la psychologie commerciale, par exemple, sont très utiles au quotidien en magasin », indique Alexandre Jacquand (promotion 2004).

Mais aussi dans le service après-vente, où il ne s'agit plus de préparer à des réparations artisanales,mais à une maintenance d'usage, où le technicien peut intervenir en amont (installation, formation, accompagnement...), voire à distance, à travers des télédiagnostics ou des services hot line.

92 % trouvent un emploi dès la sortie 

Pour coller aux attentes du marché,Ducretet a successivement élargi son champ au multimédia (dès 1996), à l'électroménager (en 2001), puis à la téléphonie mobile (à partir de 2004). Un nouveau cursus plébiscité par les enseignes comme par les élèves, en majorité des filles, ce qui a contribué à féminiser le Réseau. «J'adorais la téléphonie... comme cliente! Et je me suis passionnée pour cette formation », confie Bérénice Desperrois (promotion 2005), aujourd'hui vendeuse Expert Pro à l'espace SFR de la Défense.

Pour constituer son vivier d'apprentis, Ducretet s'appuie sur les Relais Jeunes (CIO, missions locales...), mais aussi sur les enseignes et leurs magasins, encouragés à identifier des profils intéressants lors de stages ou de jobs d'été. Formation en apprentissage, Ducretet a notamment comme entreprises partenaires Auchan, But, Carrefour, Conforama, Darty, Fnac, Espace SFR...

Pour la rentrée 2007, l'objectif est d'atteindre les 400 apprentis, avec un peu plus de vendeurs (60 %) que de techniciens (40 %). Formés sur un an dans le cadre de l'alternance, ils bénéficieront, entre autres, pour leur partie «théorique», de la Maison numérique, avec ses pièces en grandeur réelle équipées des produits actuellement commercialisés dans le grand public. Et trouveront, dans plus de 92% des cas, un emploi dès leur sortie.

Christine Deloye  


« Une formation reconnue » Alexandre Jacquand, 28 ans, chef de rayon ménager au magasin But de Lons-le-Saunier (Jura), promo 2004

« En 2003, juste après m'avoir recruté comme vendeur ménager, mon responsable m'a inscrit à la formation de ?vendeur de l'électrodomestique et du multimédia? du CFA Ducretet. C'était un réel investissement et une marque de confiance du magasin, que j'ai eu à coeur de mériter.

J'ai apprécié le côté très pratique et l'aspect ?solutions clés en main? de l'enseignement. Trois ans après la formation, tous les apprentis de ma promo recrutés par But sont au moins chefs de rayon, avec des perspectives d'évolution rapide vers un poste d'attaché de direction, puis de directeur. »  

De multiples débouchés via l'apprentissage

> 2 formations «vente»
- Vendeur de l'électrodomestique et du multimédia
- Vendeur de l'électrodomestique et du multimédia, option téléphonie

recrutement : Moins de 26 ans, niveau bac à bac + 2
Débouchés : Vendeur, puis responsable de rayon/de département/de magasin ; création ou reprise d'entreprise (familiale)

> 2 formations «sAV »
-
Technicien services en électrodomestique
- Technicien services en électronique grand public
 
recrutement : Moins de 26 ans, bac pro MAEMC ou SEN
Débouchés : Technicien, puis responsable technique, chef d'atelier création ou reprise d'une entreprise (familiale) 


Des anciens de Ducretet  

Stéphane coraboeuf (1994), responsable comptes nationaux siemens.
Mathieu Gorgeon (1996), directeur Bo­ulanger Villiers-sur-Marne.
Jean-François leduc (2003), chef de rayon Carrefo­ur Montigny-les-Cormeilles.
Jonathan Perrault (2004), chef de vente Darty Lescar.
Renaud Richert (2004), responsable magasin Digital Meaux.
 
Cet article est paru dans notre édition magazine du 7 juin 2007 n°2002. Un numéro que vous pouvez commander en ligne.  
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine les actualités du marketing et de la communication online et offline des marques et des distributeurs.

Ne plus voir ce message