Dunlopillo signe le premier matelas écoconçu

|

Cauval lance sous sa marque phare le premier matelas issu de matériaux recyclés. Une avancée technologique et écologique inédite en France.

dunlopillo

«C'est un grand jour pour Dunlopillo et surtout une grande première mondiale pour l'industrie du meuble », affirme fièrement Gilles Silberman, PDG de Cauval Industries. Sur un marché où l'innovation se fait rare, le numéro un du secteur se démarque avec une ligne inédite de literie éco-conçue. Fraîchement sortie de son usine Écoval de Flaviac en Ardèche, reconvertie depuis juillet 2012 dans ce nouveau métier de l'écoconception, cette gamme « véritablement verte » et « 100% made in France », intègre un tout nouveau matériau composite, l'Ecogen. « Sous le coup de l'inflation des matières premières utilisées dans nos métiers comme l'acier, le pétrole... et des difficultés réelles d'approvisionnements, nous avons entamé depuis quelques années déjà une démarche visant à rechercher des matériaux nouveaux qui présentent des qualités de confort et de qualité au moins identiques, voire supérieures aux produits classiques », explique Gilles Silberman.

Offrant de véritables opportunités pour le meuble à l'heure où la filière s'apprête à inaugurer son éco-organisme mais aussi pour d'autres industries comme l'auto ou le BTP, les matériaux Ecogen existent aujourd'hui sous deux formes de mousse, mais seront développés demain sous forme de fibres pour garnir le plateau des matelas. De fait, si Cerise, le premier matelas de cette gamme, est composé à plus de 50% de matériaux issus du développement durable, l'objectif visé est bel et bien d'atteindre rapidement les 100%. « Mon rêve c'est que, d'ici à cinq ans, Dunlopillo ne vende plus que des produits issus de ce matériau », ajoute Gilles Silberman.

 

« Le premier étage de la fusée »

Commercialisé depuis le 23 octobre en exclusivité chez But, qui s'est associé avec fierté, souligne Régis Schultz, son PDG, à ce projet en proposant depuis juillet - une première pour un distributeur - la reprise des anciens matelas contre un bon d'achat de 30 € (1 500 matelas récupérés en moyenne par semaine), ce produit devrait très vite être présent dans de nombreuses enseignes. « À ce jour, l'usine de Flaviac, qui reste la seule unité de fabrication au monde de matériaux écoconçus issus du développement durable, affiche une capacité de production de 400 000 à 500 000 matelas par an », affirme Gilles Silberman, qui prévoit d'ouvrir à terme trois à cinq autres sites de ce type. « Ce lancement n'est que le premier étage d'une fusée qui va aller beaucoup plus haut », conclut-il.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2248

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque semaine toute l'actualité des marchés, des distributeurs et des fabricants Bricolage, Jardinage et Ameublement.

Ne plus voir ce message