Marchés

DVD : le retour

· Les annonces des industriels se multiplient en matière de lecteur DVD · Il pourrait décoller à l'automne · Si les éditeurs étoffent leurs catalogues

Second départ pour le lecteur DVD (Digital Video Disc). En 1997, les querelles d'intérêt des industriels autour des spécifications techniques du nouveau standard l'ont empêché d'émerger. Mais d'ici à quelques semaines, tous les grands de l'électronique grand pubic mondiale seront prêts à affronter les rayons. De Sony à Philips en passant par Panasonic, Thomson, Sharp, Toshiba ou Pionner, les annonces se succèdent pour des produits déjà - ou très bientôt - disponibles.

Pour des clients équipés

Reste que, pendant plusieurs mois encore, le lecteur de DVD ne servira pas à grand-chose. D'abord parce que le catalogue de disques disponibles ne compte pas plus d'une vingtaine de titres en français. Ensuite parce que le produit est encore cher (les modèles les plus économiques s'afficheront à 4 000 F environ) et nécessite des équipements périphériques pour s'exprimer : décodeur MPEG/AC3, système d'enceintes. Prolongation naturelle d'une configuration « home cinéma », le DVD s'adressera d'abord à des clients déjà bien équipés.

Un catalogue de 200 titres

Par ailleurs, comme toute innovation importante, le DVD va réclamer, de la part de la distribution, un sérieux effort pédagogique. Seuls les spécialistes et multispécialistes seront en mesure de l'entreprendre dans un premier temps. Moralité : la Coupe du monde de football mobilisera toutes les énergies vers des équipements plus traditionnels (téléviseurs haut de gamme, combinés, équipements de réception de télévision par satellite ) et le DVD n'entamera sérieusement sa carrière commerciale qu'à l'automne.

A cette date, dans la perspective des fêtes de fin d'année, les distributeurs seront sans aucun doute beaucoup plus disponibles pour mettre en valeur un produit qui pourra faire un très honorable cadeau de Noël. Sous réserve, encore une fois, que les éditeurs vidéo accompagnent correctement le lancement des lecteurs.

Industriels et éditeurs évoquent un catalogue qui pourrait regrouper 200 titres d'ici à la fin de l'année. Un minimum pour espérer séduire les fanatiques du cinéma à la maison. Et ce d'autant que la sortie simultanée des films sur les trois supports (cassettes vidéo, Laserdisc et DVD) ne devrait se généraliser que l'an prochain.

Evaluation du marché : entre 40 000 et 50 000 lecteurs fin 1998. Tout comme le CD audio a eu besoin de temps pour s'imposer, la prise de pouvoir du DVD sera progressive. La bonne vieille cassette vidéo a encore quelques belles années devant elle.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter