E-Commerce : bientôt la fin du géoblocage en Europe ?

|

Les Etats membres de l’Union européenne ont approuvé un texte lundi 28 novembre, consistant à ne plus permettre la pratique du géoblocage - ou blocage géographique - utilisée par certains sites marchands, permettant ainsi aux internautes de l’UE d’acheter des produits sur les sites dans n’importe quel pays.

Les 28 Etats membres ont approuvé un texte visant à interdire le géoblocage
Les 28 Etats membres ont approuvé un texte visant à interdire le géoblocage© ®Monthly_M

C’est peut-être le début de la fin d’une pratique bien ancrée dans l’e-commerce. Le « géoblocage » est dans la ligne de mire de l’Union européenne, dont les 28 pays membres ont approuvé lundi 28 novembre un texte visant à l’interdire purement et simplement au sein du marché unique. Dans les faits, le texte vise à interdire le "géoblocage", qui consiste à rediriger les internautes d’un pays donné vers la version locale du site marchand - lorsque celle-ci existe –, et ainsi potentiellement, obtenir des prix différents. Encore faut-il que l’e-commerçant propose la livraison dans le pays concerné. "La possibilité d'acheter en ligne dans un autre État membre de l'UE aux mêmes conditions que la population locale est une chose que de nombreux citoyens s'attendent à pouvoir faire de nos jours. Les nouvelles règles visant à interdire le blocage géographique renforceront considérablement l'importance économique du commerce électronique et permettront aux citoyens d'accéder à un plus grand choix en matière de biens et de services", a ainsi déclaré Peter Žiga, président du Conseil et ministre slovaque de l'économie.

Les 28 veulent ainsi mettre fin à une pratique perçue comme étant discriminante à l’égard des internautes européens puisqu’elle revient, en somme, à trier les internautes à l’entrée, en fonction de leur lieu de résidence. Rien n’est encore joué car le texte doit encore être débattu au Parlement européen, et trois pays, le Luxembourg, la Pologne et l’Autriche se sont opposés au texte estimant que les mesures apportaient peu de valeur ajoutée pour les consommateurs. 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message