E-commerce: comment réussir ses mails de soldes

|

C’est la période où il tombe des mails promotionnels comme à Gravelotte. L’enjeu pour les sites: se distinguer des autres avec un contenu qui doit attirer l’attention des clients très sollicités.

Avec l’explosion du e-commerce, la guerre des enseignes pour les soldes s’est déplacée des vitrines... aux boîtes mails. C’est désormais sur Gmail, Hotmail et autres laposte.net (pour les plus anciens d’entre nous...) que se jouent les soldes. Les campagnes de mailing sont un enjeux croissant pour les e-commerçants et autres enseignes de click & mortar. Mais toutes les commerçants le font-ils bien? Pour en juger il suffit de taper "soldes" dans le moteur de recherche de sa boite mails et de faire le tour des différentes offres alléchantes. Lesquelles fonctionnent? Quelles sont  tendances

La tendance: la décote supplémentaire soit-disant personnelle

Si certains sites la pratiquent depuis longtemps, c’est la tendance forte de cette année. Tout le monde ou presque s’y met. Le concept: on glisse un pseudo-code personnel qui donnera accès à une décote supplémentaire. 

C’est ainsi ce que fait Le Redoute:

Le petit site de mode et déco pour enfants Smallable:

Ou encore le site de mode Asos:

Tous y vont de leurs petit avantage de 10%. Ikea va même jusqu’à 15% mais l’offre est réservée aux porteurs de la carte Family (carte certes gratuite depuis quelques mois...)

L’intérêt de cette offre est de donner l’impression au client qu’il bénéficie d’un avantage personnel supplémentaire et qu’il va donc faire un super affaire. Bref il se sent valorisé. La limite: c’est qu’avec la généralisation de la pratique, le client ne va pas être dupe longtemps (si tant est qu’il se soit encore...) et comprendra qu’il s’agit là d’un ressort marketing.

Le bon plan: montrer les produits soldés

Des soldes jusqu’à -99%! Des prix barrés! Des couleurs qui flashent dans tous les sens! Des qualificatifs en énorme (" Soldes, la grande boucherie" chez CDiscount). Oui mais pour acheter quoi? On a parfois l’impression que les sites n’ont que des prix à vendre durant les soldes. Or une simple photo de produit avec un prix barrés peut parfois suffire.

C’est ce que fait ainsi Petit Bateau:

Les Créateurs de Beauté:

Ou encore Kiabi:

Mettre des produits peut ainsi d’avantage générer le clic d’impulsion plutôt que de mettre des rubriques dans lequel le client risque de se sentir perdu. Et cela permet surtout de montrer que les soldes peuvent porter sur des produits intéressants et pas seulement sur des produits invendus de marques B...

A éviter: la page trop chargée, le mail trop fade, l’absence de dates

Dans les mailing il y aussi les pièges à éviter. Surtout en période de soldes où les boîtes mails des clients sont très sollicités. Premier écueil: ne pas en faire assez. C’est le cas d’Amazon. Le site qui joue la carte de la sobriété est peut-être pour le coup un peu trop sobre... Dès l’intitulé du mail, on commence à piquer du nez: "Soldes et promotions audio-vidéo sur Amazon.fr". A part un lecteur du Monde, on ne voit guère qui peut être tenté par un titre si "conventionnel". Ensuite le contenu du mail est aussi très fade avec un pourcentage de réduction pas énorme ("jusqu’à -46%" et pourquoi pas 46,32% tant qu’on y est) et des exemples qui ne font pas frémi ("jusqu’à 10% sur les télés LG"... mouai). Mais c’est peut-être stratégique de la part d’Amazon qui à l’instar de Leclerc préfère être le moins cher le reste de l’année qu’être agressif durant les soldes...

Deuxième écueil: la page 100% en image. C’est le cas de Cdiscount


Si le site prend le contrepied d’Amazon en adoptant son habituel ton "gueulard" et humoristique ("Décotes de porc dans tous les magasins") efficace pour émerger sur les boîtes mails, il est en revanche tout en image. C’est à dire qu’il ne s’affiche pas du premier coup et peut même ne jamais s’afficher pour des clients qui utiliseraient d’anciennes boîtes mails. 

Dernier point négatif enfin: ne pas donner les dates de durée de l’opération. C’est notamment l’oubli (volontaire) sur le mail d’Urban Outfitters.

Le mail du site préféré des hipsters précise bien "pour une durée limitée" pour la livraison à 1 euro durant les soldes avec un astérisque. Mais l’astérisque ne renvoie à rien... Pas très grave dans le fond sauf que les clients pourraient être déçus de rater la période de promotion pour quelques jours si la durée des soldes s’avérait courte.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque semaine les actualités du marketing et de la communication online et offline des marques et des distributeurs.

Ne plus voir ce message