Paris Retail Week 2015

E-commerce : Facebook veut devenir le concurrent n°1 d'Amazon

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Fort de 45 millions de marques présentes dans ses pages, le réseau social Facebook a annoncé le 8 septembre 2015 des mises à jour destinées aux professionnels. Les pages vont devenir de véritables boutiques en ligne. Un moyen pour le réseau social de concurrencer Amazon...

Les catégories "shop" et "service" vont faire leur entrée sur les pages Facebook des marques.
Les catégories "shop" et "service" vont faire leur entrée sur les pages Facebook des marques. © Facebook

Que ce soit Coca-cola, Oasis ou le café au coin de votre rue, la plupart des entreprises possède aujourd’hui une page Facebook. Une énorme manne pour le réseau social, qui a revendiqué, dans un communiqué de presse posté le 8 septembre 2015, pas moins de 45 millions de marques parmi ses pages. Aujourd’hui, qu’importe ce que proposent les marques, leurs tailles et leurs besoins : elles ont pour base la même page sur le réseau social. Une situation à laquelle Facebook veut remédier. Le réseau social américain va mettre en place deux types de sections. Une version "shop" qui "aide les distributeurs à mettre en avant leurs produits sur leurs pages", et une version "services" qui "permet aux professionnels du service de présenter une liste de leurs offres". D’après le communiqué, "par exemple, un spa pourra ajouter la section service à sa page ou mettre en lumière la ligne de produit qu’il vend".

Facebook compte concurrencer Amazon

Facebook mise à fond sur l’e-commerce. Sur le plan des améliorations, la société va mettre en avant des boutons "contact us", "call now", et "send message", sur les pages des marques. Le but est de permettre au client de joindre le plus facilement possible le magasin afin d’avoir une information rapide et efficace. Fort de 45 millions de marques, si l’idée prend, le réseau social peut potentiellement devenir le plus grand marché en ligne au monde. Après Google qui s’attaque à Amazon sur le plan des services, c’est Facebook qui veut marcher sur les plates-bandes du géant américain du e-commerce.

Le F-commerce a de nouveau le vent en poupe ?

En soutien de ce projet de développement ambitieux, Facebook, qui avait entamé en juillet 2014 le test de boutons "Buy", va procéder à des mises à jour de sa version mobile pour permettre aux personnes de communiquer plus facilement avec les professionnels. Pourtant le virage du e-commerce reste difficile à prendre pour le réseau social, assimilé à du loisir, et qui tire l’ensemble de ses revenus de la publicité. Les utilisateurs se laisseront-ils convaincre par la mue de Facebook, alors que le F-commerce fût un échec il y a quelques années ? 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA