E-commerce : les grands magasins interpellent la Commission européenne

|

Neuf enseignes européennes de grands magasins, dont Galeries Lafayette, BHV, Au Printemps et Au Bon Marché, ont alerté Nelly Kroes, commissaire européen à la concurrence, contre les risques que ferait peser le développement débridé du commerce sur internet, s'il n'était plus protégé par le réglement d'exemption sur les restrictions verticales. Celui-ci, en cours de révision, préserve notamment les stratégies de distribution sélective des marques. " On peut craindre le parasitisme de certains sites, qui vendraient à prix cassés des produits dont le prestige a été établi par des investissements coûteux dans des réseaux de distribution traditionnelle. L’absence de contrôle de la vente en ligne peut aussi favoriser la contrefaçon", s'alarme le secteur dans un communiqué. Et de revendiquer : " Les fournisseurs doivent être en droit d’exiger que le site internet soit la prolongation du réseau de vente physique et garantisse le même niveau de qualité ".

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter