E-commerce : les prévisions de Rakuten pour 2014

|

Le Japonais Rakuten, troisième groupe mondial d’e-commerce, dévoile ses prévisions des tendances du e-commerce pour 2014. Deux mots d’ordre : la personnalisation et le service.

Selon le géant japonais, les ventes mondiales de l’e-commerce devraient atteindre la somme record de 1 400 milliards de dollars dans les 12 prochains mois
Selon le géant japonais, les ventes mondiales de l’e-commerce devraient atteindre la somme record de 1 400 milliards de dollars dans les 12 prochains mois

Au cours des 12 prochains mois, les ventes mondiales de l’e-commerce devraient atteindre la somme record de 1 400 milliards de dollars, stimulées par la démocratisation du shopping sur tablettes et autres terminaux mobiles selon emarketer.com. Pour offrir aux consommateurs l’expérience d’achat plus riche et personnalisée qu’ils attendent, les détaillants vont devoir repenser leurs approches de vente et leur sélection de produits. Rakuten, qui détient la place de marché PriceMinister en France, livre les 7 grandes tendances dans le e-commerce pour 2014

L’entertainment sera roi
Le shopping doit désormais être une expérience divertissante pour les consommateurs. Les détaillants l’ont bien compris et seront particulièrement nombreux à miser sur les vitrines multimédias en 2014 : en mettant en avant les techniques de vidéo avancées ainsi que la réalité augmentée qui sera de plus en plus présente dans les sites de e-commerce. Ils entendent ainsi proposer aux consommateurs une alternative plus humaine aux interfaces impersonnelles des années 2000, qui leur offrira toutes les informations dont ils ont besoin pour faire les bons choix, sans oublier de les divertir.

La gestion des stocks sera influencée par les réseaux sociaux
Alors qu’en 2013 les réseaux sociaux ont commencé à influencer les achats des consommateurs grâce à la curation, en 2014, ils conditionneront aussi les stratégies de vente des détaillants. Les communautés de curation sociale qui se développent à toute vitesse, comme Pinterest et bien d’autres sites où les consommateurs peuvent eux-mêmes recommander les produits qu’ils aiment, donnent accès aux détaillants à des données inestimables sur les besoins et les attentes de leurs clients, qu’aucune étude de marché classique ne pourrait leur offrir, encore moins en temps réel ou presque. Les plus avisés s’en serviront comme baromètre des tendances de consommation pour perfectionner leur gestion des stocks.

L’omni-canal exigera un seul univers
Un acheteur peut interagir avec une marque via plusieurs terminaux et plates-formes au cours d’une même journée. En 2014, la priorité des détaillants sera de relier les points entre tous ces canaux pour établir un profil plus précis de leurs clients. En analysant le parcours d’achat des consommateurs, ils pourront rationaliser leurs offres sur leurs différents canaux et proposer une expérience de shopping personnalisée, qui multipliera leurs ventes. La réconciliation entre e-commerce et magasin physique va se concilier en 2014 de part le phénomène « web to store » qui permet aux consommateurs de chercher des articles en ligne et les acheter directement en magasin.

L’hyper-ciblage étendra l’expérience personnalisée de l’e-commerce aux magasins
En 2013, grâce à son application iBeacon ultra avantageuse de suivi précis des clients en magasin, Apple a réalisé le rêve de nombreux détaillants de pouvoir cibler les clients en temps réel avec des offres géolocalisées, pertinentes et personnalisées. 2014 sera l’année de l’hyper-ciblage des acheteurs en magasin de par la démocratisation du Big Data. De nombreuses grandes enseignes testeront cette technologie pour offrir en magasin l’expérience ultra personnalisée que leurs clients apprécient en ligne.

La customisation de masse gagnera du terrain
Les consommateurs privilégient désormais les produits uniques, qui reflètent leur personnalité. De plus en plus de détaillants leur proposent des produits à personnaliser, avec des inscriptions, des accessoires ou des couleurs au choix, par exemple. Cette tendance se confirmera en 2014, offrant aux PME l’opportunité unique de développer une niche pour s’imposer face aux géants de la vente au détail en valorisant leurs produits existants. Pour aller plus loin dans cette stratégie de personnalisation, ils auront intérêt à analyser les données des profils de leurs clients pour leur offrir une expérience de shopping en ligne qui leur ressemble vraiment.

Le branding par le social media
Le développement des marques grâce aux réseaux sociaux est déjà un fait pour les grandes entreprises. En 2014 ce seront les commerçants qui ont atteint une certaine taille qui seront, à leur tour, les rois de la création d’un univers particulier pour leur marque via les plateformes sociales. Les commerçants doivent faire partie des marques préférées des consommateurs.

La fidélisation : champ de bataille pour les petits commerçants
La fidélisation passe par l’investissement en valeur client afin de proposer le meilleur service. Les grandes entreprises l’ont compris, c’est au tour des petits commerçants de proposer en 2014 des stratégies de fidélisation à leurs clients à travers de services innovants. Les commerçants souhaitent maximiser la satisfaction des acheteurs en proposant par exemple un service de livraison de pointe. La logistique en fait partie.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message